En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

PhD à l'interface entre glycobiologie et science des matériaux (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5628-ANNDUC-001
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : jeudi 21 novembre 2019
Nom du responsable scientifique : MIGLIORINI Elisa
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 janvier 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Cette thèse vise à déchiffrer la relation structure-fonction entre les facteurs de croissance (GF) et les glycosaminoglycanes (GAG) dans le contexte de la formation osseuse endochondrale. Le projet, hautement interdisciplinaire, explorera d'abord au niveau moléculaire les interactions entre les GAG et les GFs pour déchiffrer l'effet de la structure des GAG sur l'affinité de liaison des GFs. Deuxièmement, l'effet des différentes affinités GAG-GFs sera testé sur des cultures cellulaires et des modèles in vivo de souris. Pour cela, des plateformes biomimétiques de streptavidine sont mises au point. Ces plateformes présentent des GAG greffés en surface et des ligands d'adhésion, pour des études moléculaires et cellulaires.
Le candidat sera un étudiant de master ou d'ingénierie avec un background d'ingénierie biomédicale, biochimie, chimie biophysique ou discipline connexe. Nous recherchons un étudiant ayant une attitude positive envers l'apprentissage de nouvelles techniques. Une formation interdisciplinaire en biologie et en science des matériaux sera très appréciée. Un bon niveau d'anglais écrit et parlé est nécessaire ainsi qu'une bonne attitude envers le travail en équipe.

Contexte de travail

Les trois années de doctorat débuteront au LMGP de Grenoble, pour se poursuivre ensuite au CEA, Grenoble, puisque l'équipe s'installera dans ce nouveau laboratoire. Pendant la thèse de doctorat, l'étudiant collaborera étroitement avec les groupes de R. Vivès à IBS, Grenoble et A. Vortkamp, Duisburg-Essen, Allemagne. Des détachements dans les deux laboratoires sont prévus pour favoriser la collaboration et les échanges entre les trois laboratoires.

Contraintes et risques

Aucun

On en parle sur Twitter !