En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant en biologie (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 28 octobre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5535-MICHAH-001
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : jeudi 7 octobre 2021
Nom du responsable scientifique : Michael Hahne
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le cancer colorectal (CCR) est le troisième cancer le plus fréquent et le plus meurtrier au monde. Le CCR est une maladie très hétérogène sur le plan moléculaire et il est urgent de cartographier l'hétérogénéité du CCR, afin d'identifier de nouveaux points d'intervention thérapeutique ainsi que des biomarqueurs pronostiques et prédictifs.
L'interaction entre l'épithélium qui tapisse les cryptes et les fibroblastes voisins est cruciale pour la régulation de l'homéostasie et de la pathologie intestinales. Les cils primaires (CP), une structure ressemblant à une antenne qui émerge à la surface de nombreuses cellules de mammifères, constituent un élément peu exploré de la diaphonie cellulaire. Les CP servent de capteurs de signaux environnementaux et régulent une série de voies de signalisation associées à la carcinogenèse.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Contexte de travail

Nous avons précédemment rapporté que la carcinogenèse du côlon, tant chez la souris que chez l'homme, est associée à une diminution du nombre de PC sur les fibroblastes coliques (Rocha et al. EMBP J, 2014). Le projet de doctorat que nous proposons permettra d'explorer le potentiel biomédical des PC et des voies associées dans le CRC. Pour cela, l'étudiant utilisera des souris knock-out spécifiques aux tissus, des modèles animaux pertinents pour le CCR, l'immunohistochimie, les cultures de cellules organoïdes, la biochimie et RNAseq. De plus, nous collaborons avec l'hôpital universitaire local ainsi qu'avec différents centres cliniques en Europe pour l'analyse des biopsies des patients. Nos publications récentes illustrent notre stratégie expérimentale (Guo et al. J. Clin Invest, 2021 ; Maurizy et al. Nat Commun, 2021).

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Contraintes et risques

Vous êtes un étudiant très motivé, avec un intérêt marqué pour la biologie du cancer et la recherche biomédicale translationnelle. Une expérience pertinente avec des modèles murins serait avantageuse. La maîtrise de la communication écrite et orale en anglais est un prérequis.
Les contraintes de ce poste sont d'une part liées à la manipulation des animaux. Il est important que les candidats ne soient pas allergiques aux rongeurs et qu'ils ne possèdent pas de rongeurs comme animaux de compagnie. Les candidats pourront effectuer des astreintes de WE pour surveiller les animaux (une par trimestre) ou pour s'occuper de cellules en culture.
Les risques possibles sont les morsures d'animaux et les coupures liées à la manipulation du microtome lors des coupes de blocs de paraffine.
Una autre risque est lié au travail sur écran, dont ergonomie.

On en parle sur Twitter !