En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant en écologie évolutive et fonctionnelle des forêts (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : lundi 17 juin 2024 00:00:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Doctorant en écologie évolutive et fonctionnelle des forêts (H/F)
Référence : UMR5300-ROMBER-001
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mardi 14 mai 2024
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : La rémunération est d'un minimum de 2135,00 € mensuel
Section(s) CN : Biodiversité, évolution et adaptations biologiques : des macromolécules aux communautés

Description du sujet de thèse

Titre : Réponse éco-évolutive des plantes forestières au changement climatique

L'objectif de cette thèse sera de combiner des analyses macro-évolutives avec des données spatio-temporelles de suivi des forêts pour comprendre comment le potentiel adaptatif des espèces végétales détermine leurs changements d'aire de répartition, le remaniement des communautés et/ou leur productivité face au changement climatique. Dans un premier temps, le candidat estimera le potentiel adaptatif des espèces végétales forestières en utilisant une approche macro-évolutive. Par exemple, le taux d'évolution de la niche climatique des espèces pourra être estimé à l'aide d'un modèle d'évolution phénotypique reconstituant l'évolution de l’optimum et de la tolérance climatique des espèces à partir de la phylogénie des plantes. Deuxièmement, l’effet du potentiel adaptatif sur le déplacement de l’aire de répartition des espèces, le remaniement des communautés et/ou la productivité sera testé (en combinaison avec d’autres traits impliqués dans la persistance et la migration des espèces) à l’aide de différents ensembles de données (BioShift, données NFI,…).

La thèse sera encadrée par Romain Bertrand (Centre de recherche sur la biodiversité et l'environnement ; CRBE) et bénéficiera de l'expertise et de la collaboration de Jonathan Rolland (CRBE), Gaël Grenouillet (CRBE) et Xavier Morin (CEFE). De fortes interactions avec le groupe de travail international BioShift sont également attendues.

Contexte de travail

Le sujet de thèse proposé s'inscrit dans le cadre du projet FREEvol visant à étudier les mécanismes éco-évolutifs qui déterminent la réponse du fonctionnement de l'écosystème forestier face au changement climatique. Le candidat sera hébergé au Centre de Recherche sur la Biodiversité et l'Environnement (CRBE) situé à Toulouse sur le campus de l'Université Toulouse 3 - Paul Sabatier. Le candidat sera affilié à l'école doctorale SEVAB de l'Université de Toulouse.

Contraintes et risques

Le candidat pourra potentiellement participer la phase de terrain du projet FREEvol réalisée en contexte montagneux (Pyrénées), et devra être en bonne condition physique.

Informations complémentaires

Le candidat doit avoir de solides connaissances en écologie évolutive, fonctionnelle et des changements globaux, ainsi qu'une maîtrise des outils d'analyse statistique (notamment utilisés pour étudier la phylogénie et de larges bases de données) sous le logiciel R. Une expérience antérieure sur l’étude des plantes sera un plus pour la candidature.

Les candidatures devront inclure un CV détaillé (2 pages max), une lettre de motivation (1 page max) montrant l'adéquation du candidat avec le sujet de thèse, les relevés de notes de master et au moins deux références (personnes susceptibles d'être contactées). Le candidat devra inclure son rapport de M2 si possible.

La date limite des candidatures est le 14/06/2024.