En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thése H/F sur l'astrochimie des Supernovae de Type II

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 1 mars 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5299-DAHTAL-002
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mercredi 25 janvier 2023
Nom du responsable scientifique : Dahbia Talbi
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 septembre 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le groupe de physique stellaire au Laboratoire Univers et Particules de Montpellier (LUPM) ouvre un poste de doctorant/doctorante pour travailler sur l'astrochimie des Supernovae de Type II dans l'univers local et lointain. Le poste s'inscrit dans le cadre du projet PRC ODUST financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) et dirigé par Dahbia Talbi. Le projet de thèse est multidisciplinaire et la recherche sera théorique et expérimentale. Il comprend le développement de nouveaux modèles théoriques de la chimie des éjecta de supernovae incluant la chimie de formation et de processing des gas et de la poussière, ainsi que le mixing résultant de l'explosion de l'étoile. En parallèle, la formation de la poussière oxygénée sera étudiée en laboratoire et par le biais de calculs de chimie théorique. Ces études fourniront des diagnostiques sur la poussière formée par les supernovae de Type II qui seront testés avec le télescope spatial James Webb.

Contexte de travail

Le groupe d'Astrophysique Stellaire du LUPM étudie différents aspects de la physique stellaire, notamment l'évolution des étoiles et leur champ magnétique, et l'astrochimie de leur milieux circumstellaires. L'activité combine des observations sur les grands télescopes (VLT(I), CFHT, IRAM, HST) avec des modèles et simulations sur les infrastructures locales, nationales et internationales. Le doctorant ou la doctorante sera basé(e) au LUPM et travaillera sous la direction de Dahbia Talbi, en collaboration étroite avec Isabelle Cherchneff et Jose Cernicharo (Madrid).

Montpellier est une grande ville historique et culturelle d'Occitanie, proche de la mer Mediterranée.

Informations complémentaires

Date de début du contrat : entre le 1 mai et le 1 septembre 2023.
Les candidats ou candidates doivent soumettre un CV incluant le nom de deux référents pouvant être contactés durant le processus de sélection, leurs notes de licence et master et une lettre de motivation incluant un bref résumé de leur recherche de master sur le portail emploi du CNRS avant la date buttoir (28 Février 2023). Ce dossier de candidature sera également envoyé par mail à Mme. Dahbia Talbi (dahbia.talbi@umontpellier.fr). Elle peut être contactée pour toute question relative à cette offre d'emploi.

On en parle sur Twitter !