En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant(e) H/F - Nanomatériaux pour la conversion photo-electrocatalytique du CO2

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : samedi 31 août 2024 00:00:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Doctorant(e) H/F - Nanomatériaux pour la conversion photo-electrocatalytique du CO2
Référence : UMR5256-JERCAN-008
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : mardi 18 juin 2024
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 4 novembre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel
Section(s) CN : Chimie de coordination, catalyse et procédés, interfaces

Description du sujet de thèse

Le projet de recherche sera mené au sein de l'équipe Ingénierie (ING) de l'Institut de Recherches sur la Catalyse et l'Environnement de Lyon (IRCELYON, France), dans le cadre du projet SYNFLUXLUMICALS.
Des matériaux hybrides poreux, en particulier des cadres organiques covalents (COF) et des polymères poreux, seront développés pour créer de nouveaux solides hybrides multifonctionnels sophistiqués pour une photoconversion efficace et durable du dioxyde de carbone en petites molécules. Le candidat travaillera sur la synthèse et la fonctionnalisation post-synthétique de COF et de polymères organiques poreux pour concevoir de nouveaux systèmes catalytiques hétérogènes pour l'activation du CO2 sous illumination. A terme, les structures photocatalytiques les plus efficaces seront intégrées dans des architectures photoélectrochimiques plus complexes pour la valorisation efficace du CO2 en milieu liquide aqueux et/ou ionique.
Diplomé/-e d'une université ou d'une école d'ingénieur, le/la candidat/-e doit être titulaire d'un Master 2 en chimie (les notes finales et classement pourront être demandées).
Le poste requiert de très solides connaissances théoriques en chimie organique, en catalyse moléculaire et en science des matériaux (synthèses et caractérisations).
Le/la candidat/-e devra avoir une expérience pratique des techniques de travail sous atmosphère contrôlée (Schlenk et boite à gants).

Contexte de travail

Le laboratoire IRCELYON comprend 5 équipes de recherche travaillant dans les domaines des énergies propres et renouvelables, de la dépollution de l'air et de l'eau, des énergies fossiles, des sciences de surface, des réacteurs et du génie chimique, et des matériaux pour la catalyse. De plus, IRCELYON dispose de sa propre plateforme scientifique interne pour effectuer des caractérisations chimiques et texturales de catalyseurs. https://www.ircelyon.univ-lyon1.fr/

Basé sur des études préliminaires sur des catalyseurs hétérogènes pour la réduction du CO2 en formiate [ACS Catal. 2018, 8, 1653–1661], le candidat synthétisera de nouveaux systèmes totalement hétérogènes présentant des dyades photoactives greffées sur des solides hybrides. Les catalyseurs seront évalués pour la réduction du CO2 en molécules C1 (MeOH, formiate, CO). Outre le développement de nouveaux catalyseurs, le candidat retenu étudiera l'influence de différentes structures hôtes sur l'activité catalytique au moyen de diverses techniques spectroscopiques.

Le/la candidat/-e devra maitriser les outils de recherche bibliographiques.
Compte tenu de son aspect fondamental et innovant, ce projet requiert une forte motivation à poursuivre une activité de recherche de pointe.
Un niveau élevé de compétences en communication (orale et écrite) est attendu, ainsi qu'un niveau élevé en langue anglaise à l'oral et à l'écrit.
Le/La candidat/-e rejoindra une équipe de 3 doctorants et de 2 chercheurs postdoctorants travaillant sur différents projets dédiés aux matériaux hybrides poreux pour la catalyse.
Le/la candidat/-e travaillera en collaboration avec des chercheurs des universités partenaires en France au sein du PEPR LUMA. Ce projet de recherche se fera sous la direction du Dr Jérôme Canivet et du Dr Mathieu Prévot à l'IRCELYON.

Une valorisation des résultats est attendue lors de conférences nationales et internationales avec communications orales et par la publication d'articles scientifiques à comité de lecture.

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Contraintes et risques

Des déplacements dans des laboratoires partenaires en France sont prévus ainsi que des réunions de consortium.
Le candidat retenu devra être inscrit dans un programme de doctorat de l'Université Lyon 1, école doctorale de chimie. Tous les aspects administratifs peuvent être trouvés ici :
https://www.edchimie-lyon.fr/