En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F Biosenseurs à base de nanoparticules fluorescentes

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 19 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : H/F Biosenseurs à base de nanoparticules fluorescentes
Référence : UMR5255-CHLGRA-004
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : TALENCE
Date de publication : vendredi 29 mars 2024
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : La rémunération est d'un minimum de 2135,00 € mensuel
Section(s) CN : Chimie physique, théorique et analytique

Description du sujet de thèse

De par leur grande brillance et photostabilité, les nanoparticules fluorescentes (NPs) sont une alternative de choix aux fluorophores moléculaires, notamment dans les domaines de l’imagerie biomédicale et des biosenseurs. Parmi la variété de ces NPs, les NPs Organiques ont pour avantages principaux de présenter une excellente brillance, ainsi que d’être exemptes de métaux. Nous avons récemment mis au point différentes stratégies de fonctionnalisation de surface de ces NPs mais leur caractérisation complète reste à faire. L’objectif de cette thèse est ainsi de fonctionnaliser la surface de NPs par des biomolécules (ADN, protéine), de quantifier ce greffage (HPLC, spectroscopies), et d’évaluer les capacités des NPs comme biosenseurs (stabilité colloïdale et optique).

Activités
- fonctionnalisation de surface de nanoparticules
- synthèse de fluorophores et /ou de polymères
- caractérisation de fluorophores et de polymères (RMN, MALDI, SEC, HPLC…) ;
- caractérisation de nanoparticules (DLS, TEM) ;
- caractérisations spectroscopiques ;
- imagerie biologique et/ou évaluation des objets fluorescents en tant que biosenseurs ;
- travail bibliographique et rédactionnel;
- participation à des conférences (oraux, posters...)

Compétences
Intérêt pour les sujets pluridisciplinaires, curiosité scientifique, rigueur et organisation. Des connaissances en chimie analytique sont indispensables, en sciences colloïdales et/ou photophysique sont un atout.

- connaissances en physico-chimie/chimie physique/nanosciences/chimie supramoléculaire/chimie analytique ;
- Bon niveau rédactionnel, esprit de synthèse ;
- Appétence pour les sciences expérimentales, le laboratoire.

Contexte de travail

Le doctorat a lieu dans le cadre de l'ERC COMET (2023-2028 https://cordis.europa.eu/project/id/101077364/fr) et se déroule à l'Institut des Sciences Moléculaires (ISM), sous la direction de Chloé GRAZON. L'ISM rassemble une communauté de chercheurs organiciens et physico-chimistes intéressés par les édifices moléculaires, et travaillant sur leur conception, synthèse, caractérisation, réactivité et analyse dans divers environnements.
L'ISM est une Unité Mixte de Recherche CNRS / Université de Bordeaux / Bordeaux INP Aquitaine (ISM, UMR 5255 CNRS) dépendant de la Délégation Régionale Aquitaine (DR 15). L'expertise de l'Institut se décline autour de grandes compétences identifiées autour :
- d'expérimentateurs physicochimistes (spectroscopie, photochimie, reconnaissance moléculaire et analyse) ;
- de chimistes organiciens de synthèse ;
- de théoriciens en chimie quantique et dynamique moléculaire et réactionnelle ;

Cette pluridisciplinarité des compétences permet d'élaborer des projets de recherche sur des thématiques transverses au sein de l'Institut : surfaces, interfaces et matériaux, nanosciences, chimie verte et catalyse, molécules naturelles et bioactives, modélisation.
La thèse de déroulera au sein de l'équipe IPM/LAGON dont les domaines de recherche s'articulent autour de :
- Photonique moléculaire : molécules et assemblages moléculaires fonctionnels (design, propriétés optiques et optiques non-linéaires) ;
- Multiphotonique ;
-Développement de plateformes de taille nanométrique (nanoparticules, nanodots, traceurs…) pour l'imagerie du vivant, la thérapie et le théranostic ;
-Nano-objets photo-actifs pour la thérapie et la délivrance de molécules bioactives ;
- Glycochimie et chimie bio-orthogonale ;

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.


Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Contraintes et risques

Travail en position debout, environnement laboratoire de chimie.