En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant en chimie des polymères H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 20 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5253-SEBBLA-001
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : vendredi 29 avril 2022
Nom du responsable scientifique : Blanquer
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 5 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les maladies cardiovasculaires sont l'une des principales causes de décès avec 31 % des décès
dans le monde. Parmi les diverses conséquences, l'anévrisme aortique (AA) est l'une des plus fréquentes.
Elle consiste en une augmentation du diamètre de l'aorte entraînant son expansion et sa rupture. Les
endoprothèses sont en chirurgie une solution satisfaisante mais ont plusieurs limites comme le temps de
fabrication et un design générique qui ne considère pas la complexité et le caractère unique de l'anatomie
humaine. La fabrication additive 3D apporte une vision disruptive dans ce domaine biomédical par la
conception sur-mesure d'une endoprothèse pour la chirurgie cardiovasculaire.
Le sujet de thèse s'inscrit dans un projet national d'envergure impliquant plusieurs partenaires
industriels et académiques et a pour objectif de développer une endoprothèse cardiovasculaire
intelligente et personnalisée pour le traitement de l'anévrisme aortique. Ce projet
inclue la synthèse de polymères stimulables et hémocompatibles, l'optimisation de la fabrication 3D de
dispositifs et enfin leur caractérisation mécanique ainsi que l'étude de leur biocompatibilité et de leur
stabilité dans le temps afin de répondre au cahier des charges spécifique du dispositif médical
cardiovasculaire visé.

Contexte de travail

Ce projet multidisciplinaire associe la chimie des polymères, la fabrication additive 3D et la biologie
dans la perspective de répondre à un besoin crucial en chirurgie cardiovasculaire. Ce projet sera mené
au sein de l'Institut Charles Gerhardt de Montpellier, expert en chimie des polymères et en fabrication
additive pour la santé.

On en parle sur Twitter !