En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse sur les transporteurs bactériens (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 25 août 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5248-CELGAU-009
Lieu de travail : PESSAC
Date de publication : jeudi 4 août 2022
Nom du responsable scientifique : Olivier LAMBERT
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Dans le cadre d'un projet ANR (Agence Nationale de la Recherche), le candidat travaillera sur la détermination de la structure d'un transporteur multi-drogues de type ABC (“ATP-Binding Cassette”) en utilisant la cryoEM. Il développera une méthode pour stabiliser ces complexes dans un système mimétique de membrane, pour optimiser les grilles de cryoEM. Il collectera des données à haute résolution et utilisera des logiciels de traitement d'image pour déterminer la reconstruction 3D.
Le projet s'inscrit dans le cadre d'un programme de recherche ANR et sera mené en collaboration avec les groupes de Jean-Michel Jault (Institut de Biologie et Chimie des Proteines, Lyon), Corinne Lionne (CBS, Montpellier) et Muriel Masi (MCT, Marseille).

Contexte de travail

Le candidat retenu rejoindra notre groupe à l'institut de Chimie et Biologie des Membranes et Nano-objets (Pessac, Bordeaux) qui vise à déterminer la structure du transporteur et comprendre les mécanismes moléculaires du transport actif à travers les membranes biologiques, en utilisant des approches biochimiques, biophysiques et cryoEM. Le poste est d'une durée de 3 ans et sera pourvu dès que possible. Le candidat doit avoir obtenu son master2 cette année ou l'année dernière. Le salaire sera conforme aux directives du CNRS.
Nous recherchons une personne motivée et ambitieuse, titulaire d'un master 2 en biochimie ou en biophysique. Une expérience en biochimie et en reconstitution de membranes, en microscopie électronique est essentielle ; une expérience en traitement des images et informatique est préférable. Les candidats doivent être capables de prendre des initiatives et des responsabilités dans l'environnement de travail.

On en parle sur Twitter !