En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse en chimie bioorganique supramoléculaire à montpellier (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 12 août 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5247-SEBULR-002
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : jeudi 22 juillet 2021
Nom du responsable scientifique : Sebastien ULRICH
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Description générale du projet. Le projet SACSI se propose d'étudier l'auto-assemblage de polymères dynamiques covalent amphiphiles pH-sensibles pour générer des nano-vecteurs ciblés de siARN. L'ambition de ce projet est de découvrir des vecteurs multi-composants de siARN auto-fabriqués s'adaptant aux différentes étapes du processus de délivrance pour en maximiser l'efficacité. Nous avons récemment décrit un 1er exemple de polymère dynamique covalent formé in situ par effet template : Angew. Chem. Int. Ed., 2021, 60, 11, 5783-5787. Dans ce nouveau projet, nous souhaitons exploiter cette preuve de concept pour identifier des vecteurs efficaces sélectionnés directement par les cellules.

Contexte et mission. Le/la doctorant(e) aura en charge la synthèse biooganique de peptides modifiés et de conjugués lipidiques contruits à partir de pinces aromatiques pH-sensibles (Nanoscale, 2017, 9, 31-36). Les techniques utilisées seront la synthèse peptidique sur support solide, les chromatographies HPLC, les analyses biochimiques in vitro par électrophorèse sur gel, DLS, potentiel Zéta, ainsi que des tests sur culture cellulaire (MTT, format plaque 96 puits, lecture UV-Vis).

Profil recherché. Vous êtes récemment diplômé (M.Sc., Ecole d'Ingénieur, Master II, pharmacie) et possédez un excellent bagage théorique et pratique en chimie bioorganique (synthèse, purification, caractérisation). Vous avez un intérêt pour l'interface avec la biologie. Nous recherchons de solides compétences en chimie de synthèse pour pouvoir démarrer rapidement et efficacement le projet. Vous serez ensuite formé(e) aux techniques d'analyses biochimiques afin de pouvoir vous émanciper pleinement sur ce projet à l'interface chimie-biologie. Vous êtes force d'initiative, autonome, curieux, enthousiaste et désireux de travailler en équipe sur un projet multidisciplinaire.

Contexte de travail

Notre équipe fait partie de l'Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM), unité de recherche reconnue à l'international pour son expertise dans le domaine des biomolécules. L'IBMM est member du “Pole Chimie Balard” qui est soutenu par l'I-SITE MUSE (Montpellier University of excellence). A partir de septembre 2021, nous serons localisés dans un nouveau bâtiment qui regroupe toute la chimie montpellieraine sur un seul site au sein du campus CNRS, ce qui offrira des conditions de travail optimales.

Contraintes et risques

n/a

On en parle sur Twitter !