En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Synthèse de composés antiviraux nucléosidiques (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 13 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5247-MICSMI-001
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : jeudi 22 avril 2021
Nom du responsable scientifique : Michael Smietana/Christophe Mathé
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le doctorant recruté travaillera dans le cadre du programme de recherche GAVO - Generation of Original Antivirals - regroupant un consortium français de 3 laboratoires de chimie organique spécialisés dans la synthèse de nucléosides et d'acides nucléiques soutenus par une équipe de modélisation moléculaire.
Dans ce contexte, la synthèse de nucléosides modifiés sur la partie sucre, la partie hétérocyclique ou la liaison glycosidique sera l'objectif principal de ce travail de recherche. Le projet vise à construire des bibliothèques de molécules combinant des structures originales et modulaires avec une activité antivirale potentielle.
L'évaluation antivirale de ces analogues sera réalisée par une plateforme dédiée sur un large panel de virus.

Contexte de travail

La pandémie actuelle de Covid-19 nous rappelle notre vulnérabilité aux virus, et plus particulièrement aux virus ARN émergents (SRAS-CoV-2, virus Zika, virus de la Dengue, virus Chikungunya, virus Ebola, ...). Parallèlement à une approche prophylactique (vaccins), le développement d'antiviraux capables d'inhiber l'ARN polymérase virale, qui joue un rôle central dans le cycle de réplication virale, constitue une approche thérapeutique complémentaire. L'inhibition de l'ARN polymérase au moyen de petites molécules chimiques est une stratégie essentielle qui complète la vaccination, visant à offrir un traitement curatif efficace des formes graves de la maladie. A ce titre, les analogues nucléosidiques, connus pour leurs multiples applications dans les traitements antiviraux et leur potentiel en chimiothérapie antivirale depuis des décennies, pourraient apporter une réponse thérapeutique efficace.

Informations complémentaires

Le candidat devra posséder de bonnes connaissances en synthèse organique et en chimie analytique (HPLC, spectrométrie de masse, RMN, ...). Une expérience en chimie des nucléosides et/ou des acides nucléiques serait appréciée.

On en parle sur Twitter !