En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant (H/F) en biologie du développement : contrôle optogénétique des voies de signalisation FGF et Eph pendant l'embryogenèse des chordés.

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5237-PATLEM1-003
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mardi 3 septembre 2019
Nom du responsable scientifique : Patrick Lemaire
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

L'équipe de recherche sur le développement des tuniciers du CRBM (http://www.crbm.cnrs.fr/en/team/lemaire/) étudie la morphogenèse embryonnaire des ascidies en combinant des approches moléculaires et d'imagerie 3D+temps d'embryons vivants. Le contrat ANR Cell-Whisper (2019-2023), coordonné par l'équipe hôte, vise à produire un modèle quantitatif de l'activation d'une voie de transduction au cours du développement embryonnaire.

Ce projet de doctorat visera à utiliser une stratégie de contrôle optogénétique des voies de signalisation FGF/SOS/Ras/ERK et Eph/RasGAP/ras afin de caractériser les déterminants spatio-temporels du flux d'information entre membrane et noyau lors des inductions embryonnaires précoces.

Les questions posées incluront : combien de temps prend la transduction du signal de la membrane vers le noyau ? pendant quelle(s) phase(s) de son cycle cellulaire la cellule est-elle compétente à répondre à l'activation du récepteur cellulaire ? quel est le temps minimal d'activation du récepteur nécessaire à la production d'une réponse durable ? quelle est la fonction liant le niveau d'activation du récepteur et celui de ERK ? Les données collectées seront intégrées dans un modèle mathématique de transduction du signal, construit en collaboration avec les équipes partenaires de l'ANR.

Activités :

- Mise en place de stratégies de contrôle optogénétique des récepteurs FGFR et Eph et de certaines protéines agissant en aval de ces récepteurs dans les embryons de l'ascidie Phallusia mammillata. Analyse par imagerie du vivant de la cinétique d'activation de la protéine ERK à l'aide d'un rapporteur fluorescent de l'activité de cette protéine (ERK-KTR), suite à l'activation lumineuse des composants amont des voies de signalisation.

- Analyse, exploitation des résultats et planification des expériences.

- Rédaction d'articles de recherche ou de revue en anglais, présentations scientifiques orales en anglais.

- Encadrement de stagiaires de master.

- Encouragement à la participation à des actions de médiation scientifique (missions complémentaires, Ma Thèse en 180 secondes, …).

Contexte de travail

L'équipe de recherche hôte est localisée au CRBM (CNRS/U. Montpellier) et financée notamment par l'ANR (projet Cell-Whisper). L'équipe est constituée de biologistes et d'informaticiens et a des collaborations étroites avec les équipes informatiques Morphème (INRIA, Sophia Antipolis), Mosaic (INRIA, Lyon) et ICAR (CNRS, LIRMM, Montpellier). Les expériences de microscopie à feuille de lumière utiliseront un microscope Luxendo MuViSPIM présent sur la plateforme d'imagerie MRI au CRBM.

Contraintes et risques

Utilisation de microscopes équipés de lasers.

Informations complémentaires

Il est possible de commencer ce projet soit directement en thèse avec un recrutement à l'automne 2019, soit en tant que stagiaire de master, la thèse ne commençant qu'à la rentrée 2020.

On en parle sur Twitter !