En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant (H/F) - Criblage à haut débit de matériaux 2D pour la spintronique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 24 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Doctorant (H/F) - Criblage à haut débit de matériaux 2D pour la spintronique
Référence : UMR5221-THISOH-001
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mercredi 3 juillet 2024
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : La rémunération est d'un minimum de 2135,00 € mensuel
Section(s) CN : Matière condensée : organisation et dynamique

Description du sujet de thèse

Dans le cadre du PEPR Spin visant le développement de la spintronique au niveau national français, nous proposons un financement pour un doctorat dans les domaines de la science des matériaux computationnelle, de la théorie de la matière condensée et de la physique des dispositifs appliquée à la spintronique. L'objectif du projet de thèse est d'identifier et de caractériser des matériaux 2D utiles pour diverses applications de spin-orbitronique pertinentes pour le PEPR Spin, en se basant sur des simulations ab initio. Nous utiliserons des techniques de calcul à haute performance et à haut débit pour passer au crible une base de données de matériaux 2D exfoliables (Materials Cloud) et calculer un ensemble de paramètres pertinents pour les candidats les plus prometteurs. Cela nécessitera le développement de flux de travail ab initio pour calculer des descripteurs pertinents, en utilisant le code AiiDA (https://www.aiida.net).
Enfin, les matériaux 2D combinant les meilleures propriétés pour des applications ciblées seront étudiés en détail à l'aide de simulations ab initio de pointe. Nous accorderons une attention particulière à la mise en place d'échanges fructueux avec les différents groupes de travail de l'ensemble du consortium PEPR Spin. Cela inclut la prise en compte des contributions d'autres groupes de travail expérimentaux et théoriques et la diffusion des résultats de notre travail par le biais d'une interface simple. Le candidat motivé doit être titulaire d'une maîtrise et disposer d'une solide expérience en programmation et en théorie de la matière condensée. Des compétences numériques sont indispensables, car le doctorat impliquera une part importante de codage (principalement en Python). Une expérience des superordinateurs et des calculs ab initio est un plus. Cette expérience doit être combinée à la capacité d'assimiler des concepts complexes de physique quantique pour développer des modèles ab initio significatifs. Une bonne compréhension des mécanismes impliqués dans les dispositifs spintroniques potentiels sera préférable pour identifier les meilleurs matériaux.

Contexte de travail

Le doctorat se déroule au Laboratoire Charles Coulomb de l'Université de Montpellier (France), sous la supervision de T. Sohier (L2C Montpellier) et M. Chshiev (Spintec Grenoble).

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.