En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

PhD en imagérie fonctionelles des microalgues (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 22 avril 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5168-GIOFIN-003
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : jeudi 1 avril 2021
Nom du responsable scientifique : Giovanni Finazzi
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le phytoplancton, très diversifié, joue un rôle clé dans les réseaux trophiques, la production d'O2 et la séquestration du CO2. La question des réponses des microalgues planctoniques aux environnements changeants devient de plus en plus pertinente. Le réchauffement climatique rend les océans plus chauds et plus oligotrophes limitant la photosynthèse. Si l'analyse satellitaire et omique a illustré les conséquences du changement climatique sur le phytoplancton, notre compréhension des réponses physiologiques au niveau de la cellule unique reste faible. Ce projet de thèse vise à comprendre les réponses structurelles et métaboliques des microalgues aux changements environnementaux. Les microalgues seront cultivées dans différentes conditions (e.g. différentes sources de nutriment températures et quantité de lumière) et leurs réponses seront caractérisées par l'imagerie en cellule unique de la fluorescence chlorophyllienne. Les réponses écophysiologiques seront complétées par l'imagerie haute définition des modifications subcellulaires, avec un accent particulier sur les chloroplastes, grâce au FIB-SEM (Focused Ion Beam Scanning Electron Microscopy). La combinaison originale d'imagerie structurelle et chimique de pointe fournira un scénario détaillé de l'acclimatation au stress lumineux et nutritif dans le phytoplancton aux niveaux cellulaire et subcellulaire.

Contexte de travail

La personne recrutée intégrera l'équipe « Lumière, Photosynthèse et Métabolisme » (http://lpm-research.com/) constituée d'une quinzaine de personnes, qui s'intéresse à la régulation du mécanisme de photosynthèse à travers une approche multidisciplinaire. Le (la) candidat(e) sélectionné(e) travaillera en étroite collaboration avec le responsable du projet (Giovanni Finazzi) et la codirectrice de la thèse, Dr Florence Courtois, MdC UGA.
L'équipe d'accueil fait partie du laboratoire de Physiologie Cellulaire et Végétale (LPCV), qui est une unité mixte de recherche CNRS-Université Grenoble Alpes-CEA-INRA composée d'une centaine de collaborateurs, implantée au CEA sur le Polygone Scientifique à Grenoble

Informations complémentaires

L'ERC "ChloroMito", vise à caractériser le rôle des interactions énergétiques subcellulaires dans l'optimisation de la photosynthèse chez le phytoplancton marin.

On en parle sur Twitter !