En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Offre de thèse Chimie Organique H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 17 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5069-SAMLAK-003
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 26 avril 2021
Nom du responsable scientifique : Sami Lakhdar
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 4 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Bien que découvert depuis les années 80, l'utilisation de l'anion phosphaéthynolate (PCO–) en synthèse organique n'a pas connu un grand essor durant les dernières décennies, vraisemblablement à cause du manque des méthodes de synthèses efficaces et reproductibles. Récemment, le groupe de Grutzmacher a décrit une approche simple permettant l'accès au phosphaéthynolate de sodium, qui s'est avéré stable et peut être produit à grande échelle. A l'issu de ce travail, plusieurs équipes de recherche ont commencé à exploiter l'utilisation de (PCO–) pour la synthèse de molécules phosphorées. Bien l'évolution remarquable de la thématique une compréhension fine de la réactivité de (PCO–) est très importante pour un design rational de nouvelles réactions.
C'est dans ce contexte qui s'inscrit ce projet qui vise à :
i) Comprendre la réactivité ambidente du (PCO–) en utilisant l'équation linéaire d'énergie libre de Mayr.
ii) L'utilisation ce réactif dans des réactions photocatalytiques pour la formation de liaison carbone-phosphore.

Contexte de travail

Le LHFA est une unité mixte de recherche CNRS-UPS située au bâtiment de chimie de l'UPS, 118 route de Narbonne, Toulouse. Le laboratoire est composé de 6 équipes de recherche et comprend une soixantaine de personnes. Son coeur de métier est la synthèse et l'étude de molécules originales, d'espèces hautement réactives.

Contraintes et risques

Rien à signaler

On en parle sur Twitter !