En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Offre de doctorat financé: Auto-organisation de particules biologiques passives et actives (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5031-ERIGRE-001
Lieu de travail : PESSAC
Date de publication : mercredi 11 septembre 2019
Nom du responsable scientifique : Eric Grelet
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 novembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Dans ce projet, nous souhaitons étudier les auto-assemblages hiérarchiques de systèmes hybrides anisotropes passifs et actifs (ou auto-propulsés). Nous utiliserons comme brique élémentaire des virus en forme de bâtonnets, qui sont des systèmes modèles de bio-particules colloïdales présentant une grande variété d'auto-organisations. Après fonctionnalisation, nous analyserons la dynamique à l'échelle de la particule individuelle de ces auto-assemblages actifs, où des phénomènes émergents sont attendus. Ce projet, à fort caractère interdisciplinaire, repose sur l'association originale d'ingénierie biologique (fabrication de virus fonctionnalisés), de physique expérimentale de la matière molle (auto-organisation des systèmes et suivi de particules individuelles) et de modélisation avec la détermination avancées des relations structures-propriétés.

Références:
A. Repula, M. Oshima Menegon, C. Wu, P. van der Schoot, and E. Grelet, Phys. Rev. Lett. 122, 128008 (2019).
B. Sung, A. de la Cotte, E. Grelet. Nature Communications 9, 1405 (2018).
L. Alvarez, M.P. Lettinga, E. Grelet, Phys. Rev. Lett. 118, 178002 (2017).
A. de la Cotte, C. Wu, M. Trévisan, A. Repula, E. Grelet, ACS Nano 11, 10616 (2017).

Contexte de travail

La thèse proposée, financée par l'Agence Nationale de la Recherche, fait partie d'un projet collaboratif entre le CNRS, l'Université de Bordeaux et l'Université d'Orsay. Elle se déroulera au Centre de Recherche Paul-Pascal, un laboratoire pluridisciplinaire affilié au CNRS et l'Université de Bordeaux reconnu pour le développement de systèmes complexes en matière molle, matériaux fonctionnels et biotechnologies. Le laboratoire offre un environnement propice aux collaborations scientifiques et dispose de toutes les infrastructures nécessaires pour la formulation et la caractérisation de la matière molle. Il est situé sur le campus de Pessac de l'Université de Bordeaux, avec un accès direct au centre de Bordeaux par tram.
Le candidat sera encadré par Eric Grelet (http://www.crpp-bordeaux.cnrs.fr/spip.php?article929) au sein de l'équipe Matière Molle : Structure & Dynamique.

Informations complémentaires

Les candidats doivent avoir obtenu un Master ou équivalent, de préférence en physique ou physico-chimie de la matière molle, ou en biophysique, ou dans toute discipline connexe. Nous recherchons des candidats fortement motivés, montrant un fort intérêt pour la Matière Molle et la recherche multi- et inter-disciplinaire. Un niveau d'anglais scientifique élevé est indispensable pour une bonne communication scientifique (participation à des conférences internationales, à la rédaction d'articles et collaborations avec des collègues étrangers).

Le financement provient de l'ANR avec un salaire net mensuel de 1730 € par mois

On en parle sur Twitter !