En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant(e) Etude in situ des dynamiques moléculaires de facteurs de transcription (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 28 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5004-CECABA-025
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : lundi 7 juin 2021
Nom du responsable scientifique : Gabriel Krouk
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Dans ce projet, le/la titulaire du poste combinera des approches biologie moléculaire ainsi que des approches microscopiques à haute résolution afin de déterminer la dynamique moléculaire tridimensionnelle de facteurs de transcription dans les noyaux de cellules de plantes (Arabidopsis thaliana).

Compétences recherchées:
-Clonage
-Microscopie
-Analyse d'image, informatique programmation (R ou Python ou autre.)

Contexte de travail

Ce travail sera réalisé en collaboration entre Montpellier (BPMP, IMAG) et Bordeaux (DOFS). Le/la doctorant(e) sera inscrit(e) à l'UM. Nous recherchons une personne très motivée ayant obtenu un master biologie moléculaire, biologie végétale, ou tout autre domaine pertinent. Des compétences en informatique et statistiques seront considérées comme un avantage significatif car une part importante du projet réside dans l'analyse (par deep learning en autre) des images produites de manière à extraire les caractéristiques biophysiques des comportements nucléaires des facteurs de transcription.

Ce projet s'inscrit donc à l'interface, Biologie, Biophysique, Informatique. Une appétence pour les approches transverses sera essentielle pour le succès de la thèse.

Directeur et codirecteur de thèse:
Gabriel Krouk (CNRS) gkrouk@gmail.com
Eric Hosy (CNRS) eric.hosy@u-bordeaux.fr
André Mas (UM) andre.mas@umontpellier.fr

On en parle sur Twitter !