En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre CPJ-2022-010 - Numérique pour l’éducation H/F

Chaire de professeur Junior : Dig-Ed

Numérique pour l’éducation H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
FrenchEnglish

Date limite de dépôt des candidatures : 31/08/2022

Informations générales

Laboratoires d'accueil : LAPSCO - Laboratoire de psychologie sociale et cognitive
Date de publication : 20/05/2022
Type de contrat : Chaire de professeur Junior
Section du CoNRS : 26 - Cerveau, cognition et comportement
L’IR/TGIR/SNO impliqué : PEPR d’accélération Enseignement et Numérique
Durée du contrat : 5 ans. A son terme, le titulaire du contrat a vocation à être titularisé dans le corps des directeurs de recherche.
Date d'embauche prévue : 01/12/2022
Rémunération : Rémunération brute annuelle de 54 600 Euros à 57 800 Euros selon l’expérience professionnelle
Environnement Financier : 575 000 € pour la durée du projet

Thématique scientifique

Numérique éducatif, Cerveau, Cognition et Comportement

Stratégie d’établissement

L’ambition est de renforcer l’excellence du CNRS et de l’UCA dans le domaine hautement stratégique de l’éducation digitale au niveau international et de recruter un candidat (ERC ou postulant ERC) pour renforcer le LAPSCO qui est un laboratoire unique sur les thèmes de l’éducation numérique. Pour le CNRS cette thématique est à l’interface entre l’institut des Sciences biologiques et l’institut des Sciences humaines et sociales. Le but est d’attirer des scientifiques à l’interface des deux instituts afin de stimuler ces recherches interdisciplinaires.

Stratégie du/des laboratoires d’accueil

Le LAPSCO (UMR 6024) est fortement impliqué dans l’étude de la cognition et des conduites humaines à l’ère de la transition numérique, en particulier dans le domaine du « numérique éducatif », avec des enjeux forts aux niveaux scientifique, économique et sociétal. Lauréat de trois financements du PIA (> 2M€) dans ce domaine depuis 2016, lauréat de la fondation UCA et d’un projet 80 Prime (MITI CNRS) sur la robotique sociale humanoïde (étude pilote publiée dans Science Robotics), le LAPSCO intègre aussi une plateforme (500M2) dédiée à la transition numérique et à ses multiples implications pour la cognition, le cerveau, le comportement, et la société. Unique en France par ses objectifs, son niveau d’équipement et son lien organique avec l’éducation nationale, cette plateforme labélisée « ISITE CAP 2025 » est soutenue par l’INSB et l’INSHS et par un CPER (défi ATTRIHUM) associant la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la DRRT, et le FEDER. Avec l’implication du directeur de l’UMR en tant que pilote CNRS du PEPR « Enseignement et Numérique », tous ces éléments produisent un contexte hautement favorable pour une chaire « digital education » en effet fortement soutenue par l’UCA.

Résumé du projet scientifique

Le projet est l’étude des impacts cérébraux, cognitifs et comportementaux des technologies numériques et de leurs usages pour l’éducation pour en augmenter l’efficacité sur les apprentissages à des fins notamment de réduction des inégalités éducatives (avec en vue le dépôt d’un projet Européen dans ce domaine). Le ou la candidat.e développera un programme de recherche dans ce domaine en contribuant également à la compréhension des mécanismes psychosociaux afférents. Soutenue financièrement par deux instituts du CNRS (INSB et INSHS), la plateforme d’expérimentation conçue à cette fin au LAPSCO accueillera des enfants et adolescents scolarisés et des adultes issus de la population générale pour leur participation à des recherches sur la cognition et les conduites humaines, de leurs bases cérébrales à leurs régulations sous l’influence d’environnements numériques, notamment robotiques et virtuels. Dans la foulée du projet de recherche EFRAN « e.P3C » porté par le LAPSCO sur le numérique éducatif, le présent projet permettra aussi de renforcer les personnels de l’éducation nationale dans le domaine des sciences cognitives. Il facilitera aussi les collaborations interdisciplinaires à l’échelle de la région Auvergne-Rhône-Alpes et au-delà (échelles nationale et internationale), avec des retombées fondamentales en matière d’interfaces hommes-machines et pour l’éducation et la formation continue des enseignants.

Résumé du projet d’enseignement/d’observation

Le ou la candidat.e viendra en soutien des enseignements en rapport avec la transition numérique au sein de l’UFR PSSSE (psychologie, sciences sociales et sciences de l’éducation) de l’UCA, au niveau Master et contribuera également au Master international intitulé « La transition numérique au prisme des SHS » dont le démarrage est prévu en septembre 2022. Porté par l’Institut LLSHS de l’UCA (13 unités de recherche dont le LAPSCO, 1 MSH, 6 UFR), ce Master international réclame une expertise dans le domaine du numérique pour l’enseignement, l’apprentissage et la formation, un axe majeur représenté par l’UFR PSSSE et le LAPSCO. En dotant le Master international de cette expertise, la Chaire « digital education » lui permettra par ailleurs d’attirer de nouveaux étudiants étrangers et ainsi de monter plus rapidement en puissance. Forte de l’expertise en question, la personne recrutée sur la chaire prendra également en charge les liens entre ce Master international et la plateforme expérimentale du LAPSCO dédiée à l’étude de la cognition et des conduites humaines à l’ère de la transition numérique.

Diffusion scientifique

La diffusion des résultats passera par des productions scientifiques (publications, logiciels, patents…) de niveau mondial. Par ailleurs, le projet mettra en œuvre une communication vers des cibles diverses telles que communautés scientifiques, médias, décideurs, grand public, scolaires, etc., avec un calendrier adapté. Des outils spécifiques pourront être développés comme des sites web, des newsletters ou encore des rencontres, colloques internationaux, écoles d’été et conférences.

Science ouverte

Pratique de la technique du pré-enregistrement et des revues en open access

Science et société

Retombées attendues pour la formation des enseignants et des cadres de l’éducation nationale

Indicateurs

L’activité sera évaluée notamment sur la base de la production scientifique (publications, logiciels, patent, etc.), sur les partenariats institutionnels et privés formalisés par des contrats, sur le rayonnement international, sur la valorisation des travaux vers des communautés scientifiques pluridisciplinaires, sur l’innovation et son transfert vers la société et sur la diffusion scientifique à destination de publics non spécialistes.

Mots clés

Éducation digitale, Sciences cognitives, transition numérique