En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre CPJ-2022-006 - Nouvelles propriétés photo-induites et ultra-rapides des matériaux H/F

Chaire de professeur Junior : PhotoMat

Nouvelles propriétés photo-induites et ultra-rapides des matériaux H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
FrenchEnglish

Date limite de dépôt des candidatures : 31/08/2022

Informations générales

Date de publication : 20/05/2022
Type de contrat : Chaire de professeur Junior
Section du CoNRS : 5 - Matière condensée : organisation et dynamique
Durée du contrat : 4 ans. A son terme, le titulaire du contrat a vocation à être titularisé dans le corps des directeurs de recherche.
Date d'embauche prévue : 01/12/2022
Rémunération : Rémunération brute annuelle de 54 600 Euros à 57 800 Euros selon l’expérience professionnelle
Environnement Financier : 600 000 € pour la durée du projet

Thématique scientifique

Matériaux photo-actifs

Stratégie d’établissement

Les matériaux et leurs propriétés sont au cœur de l'innovation et des transitions technologiques à venir. Le projet PHOTOMAT est focalisé sur le développement d'une science du contrôle ultrarapide des propriétés et fonctionnalités de nouveaux matériaux moins énergivores. Il s’inscrit dans la stratégie du CNRS au travers des orientations prioritaires « Phénomènes hors équilibre et sous conditions extrêmes » et « Caractérisation multiéchelle de la matière ». Plus généralement, il s’inscrit dans les recherches amonts devant permettre des solutions innovantes au défi de notre société que représente la « transition énergétique ». Une parfaite connaissance et maîtrise des mécanismes de transformations ultrarapides des propriétés de matériaux (multi-ferroïcité, magnétisme, ferroélectrité, conductivité, couleur…) doit ouvrir la voie à de nouveaux dispositifs par exemple dans les domaines du numérique et de la photonique. Cette thématique 'matériaux sous lumière' est un axe structurant et présent dans de nombreux laboratoires de l’INP. Laboratoires d’accueil : IPR - UMR6251, IPCMS - UMR7504, LSI - UMR7642 et LPS - UMR8502

Stratégie du/des laboratoires d’accueil

IPR - UMR6251, le département Matériaux et Lumière de l’IPR a une reconnaissance internationale forte sur la thématique de l’étude des propriétés photo-induite dans les matériaux. Le CPJ recruté serait associé aux projets scientifiques de l'IRL DYNACOM créée en 2022 avec le Japon. En particulier, il coordonnerait les expériences ultra-rapides de matériaux sur synchrotron et X-FEL en lien avec cette IRL. IPCMS - UMR7504 Dans le cadre du Département d’Optique ultra-rapide et Nanophotonique de l’IPCMS, le CPJ aurait pour mission de renforcer les études expérimentales sur les nanostructures magnétiques et plasmoniques et de renforcer les activités de recherche autour de l’Equipex UNION. LSI - UMR7642 et LPS - UMR8502, ces deux laboratoires se sont associés pour l’étude des états électroniques hors équilibre de la matière condensée grâce à un équipement unique de photoémission FemtoARPES à haute résolution angulaire et temporelle. Le CPJ aurait pour mission de lancer de nouvelles activités de recherche centrée sur cet équipement jouvencé en 2022-2023 pour avoir des performances au plus haut niveau international.

Résumé du projet scientifique

Le développement de la science ultra-rapide des matériaux est en plein essor. Une impulsion laser ultrabrève permet de changer de façon spectaculaire et ultra-rapide les propriétés physiques des matériaux et leurs fonctions : ferromagnétisme, ferroélectricité, ferroélasticité, transition isolant-métal... Comprendre les mécanismes élémentaires pilotant ces transformations photo-induites nécessite d’utiliser diverses expériences pompe-sonde femtoseconde, afin d’observer de façon sélective l’évolution de degrés de liberté de charge, de spin, de structure moléculaire ou de symétrie. Plus important encore, il est à présent possible d’exciter de façon sélective un degré de liberté spécifique pour faire émerger des propriétés de façon cohérente, coopérative et hautement efficace. Le but est ici de concevoir de nouveaux processus utilisant la lumière pour contrôler les matériaux, vers des états inaccessibles autrement, en combinant des excitations lumineuses activant sélectivement les degrés de liberté électroniques ou structuraux, desquels émergent les fonctions. Ce nouveau domaine de recherches doit permettre l’émergence de nouveaux dispositifs photo-actifs moins énergivore, avec diverses propriétés améliorées et permettant d'envisager une vaste gamme d'applications.

Résumé du projet d’enseignement/d’observation

Un projet d’enseignement s’inscrivant dans la thématique « Propriétés photo-induites des matériaux » sera discuté avec la tutelle universitaire associée au laboratoire d’accueil de la CPJ.

Diffusion scientifique

La diffusion des résultats passera par des productions scientifiques (publications, logiciels, patents…) de niveau mondial. Par ailleurs, le projet mettra en œuvre une communication vers des cibles diverses telles que communautés scientifiques, médias, décideurs, grand public, scolaires, etc., avec un calendrier adapté. Des outils spécifiques pourront être développés comme des sites web , des newsletters ou encore des rencontres , colloques internationaux, écoles d’été et conférences.

Science ouverte

Le CNRS développe une politique forte en faveur de la science ouverte. La science ouverte consiste à rendre « accessibles autant que possible et fermés autant que nécessaire » les résultats de la recherche. À ce titre, le CNRS vise à ce que 100 % des textes des publications issues des travaux de ses unités soient rendues accessibles, notamment grâce au dépôt dans HAL. Les données produites doivent aussi être rendues disponibles et réutilisables, sauf restriction particulière. Par ailleurs, les principes directeurs de l’évaluation individuelle sont revus en conformité avec la déclaration DORA, plus qualitatifs et tenant compte de toutes les facettes du métier de chercheur.

Science et société

La relation science-société est désormais reconnue comme une dimension à part entière de l'activité scientifique. Le projet développera cette dimension en synergie avec tous les partenaires. Les travaux de recherche qui en seront issus contribueront à éclairer la décision publique. Des initiatives de sciences participatives pourront être initiée avec des acteurs de l’éco-système socio-économique et culturel du projet.

Indicateurs

Les indicateurs de suivi du déploiement du projet sont : 1) la mise en place et le suivi de l’équipe de recherche (recrutements), 2) l’achat et la mise en place des équipements et outils du projet (jalons), 3) l’insertion dans l’écosystème local (collaborations), 4) la réponse aux appels à projets (région, état, ANR, Horizon Europe), 5) la qualité des publications scientifiques, 6) le cas échéant, les brevets, 7) le rayonnement national et international, 8) Les enseignements mis en place, 9) les réponses apportées à l’attendu du projet. La méthodologie du suivi du déploiement du projet est : 1) un échange trimestriel de la personne lauréate avec la direction de l’unité, 2) la rédaction d’un rapport annuel (5 pages) avec les éléments indicateurs, 3) la présentation de ce rapport à un comité scientifique, 4) la communication annuelle de l’évaluation du projet par le comité.

Mots clés

Matériaux photo-actifs, Interaction lumière-Matière, Science ultra-rapide, Expériences pompe-sonde