En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Ingénieur chef de projet en accompagnement de projets de recherche partenariale (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : dimanche 31 mars 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Ingénieur chef de projet en accompagnement de projets de recherche partenariale (H/F)
Référence : UMR5001-CATPOD-013
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : ST MARTIN D HERES
Date de publication : lundi 5 février 2024
Type de contrat : CDI de Mission Technique/Administratif
Durée du contrat : 87 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2940
Niveau d'études souhaité : Niveau 7 - (Bac+5 et plus)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
BAP : Sciences Humaines et Sociales
Emploi type : Ingénieur-e de recherche en production, traitement et analyse de données

Missions

Sous la responsabilité de Sandrine Anquetin et la conduite opérationnelle d’Isabelle Ruin, votre mission vise à proposer et à mettre en œuvre la stratégie de co-production des services climatiques avec l’ensemble des parties prenantes (scientifiques, acteurs des territoires).

Activités

- Faciliter les liens et le dialogue entre les scientifiques des sciences du climat et les décideurs publics à l’échelle des territoires
- Initier et accompagner l’émergence et l’amélioration de services climatiques à l’échelle des territoires alpins et atlantiques, et de grandes métropoles
- Contribuer au pilotage et à l’animation du réseau national interGREC
- Piloter la co-construction du cahier des charges pour le développement de prototypes de services climatiques
- Contribuer à identifier, recenser et effectuer une veille des activités relevant de services climatiques à destination des acteurs socio-économiques contribuant aux objectifs d’adaptation et d’atténuation du changement climatique
- Contribuer à la facilitation de l’utilisation des services climatiques issus du projet par les parties prenantes
- Contribuer à l’évaluation des services climatiques dans le cadre des stratégies d’atténuation et/ou d’adaptation
- Proposer et mettre en place des techniques d’élicitation et de médiation scientifique

Compétences

Connaissances générales :
- Diplôme d’ingénieur (ou équivalent) confirmé en accompagnement des projets partenariaux de recherche dans les domaines du développement, de l'aménagement du territoire, de l'environnement ou de l'action publique
- Maitrise des techniques d’enquête et/ou des outils des sciences sociales
- Maitrise des techniques et outils de communication et de médiation scientifique
- Connaissance des sciences du climat et des enjeux d’atténuation et d’adaptation
- Connaissance du mode de fonctionnement des collectivités territoriales
- Connaissance sur l’organisation et le fonctionnement de la recherche publique et de l’enseignement supérieur
- Anglais : niveau B2 à C1 du cadre européen commun de référence pour les langues
- Français : niveau C2 du cadre européen commun de référence pour les langes.

Compétences opérationnelles
Savoir-faire :
- Piloter un projet
- Initier et conduire des partenariats
- Jouer un rôle de conseil et d’aide à la décision
- Avoir une bonne capacité d’analyse, de synthèse
- Avoir de bonnes qualités rédactionnelles en français et en anglais
- Communiquer et faire preuve de pédagogie auprès de publics variés (chercheurs, acteurs, décideurs)
- Expérience significative en accompagnement, gestion et valorisation de la recherche.
Une expérience de programmes de R&D dans le domaine de l’environnement et du développement durable des territoires, sur la valorisation des recherches vis à vis des acteurs socio-économiques des territoires, et sur l’ingénierie territoriale est également vivement souhaitable.
Une expérience dans la conception et la coordination d’événements contribuant au dialogue sciences-société serait un plus.

Savoir-être :
- Être autonome dans l’exercice de ses fonctions
- Avoir la capacité à anticiper, gérer les priorités, apprécier les situations, prendre des initiatives et proposer des pistes d’amélioration
- Avoir la capacité à travailler en équipe
- Faire preuve d’une grande rigueur et d’une forte réactivité
- Disposer de bonne capacité d’adaptation et de communication


Résultats attendus et contrôles

Remise du rapport final du projet

Contexte de travail

L’Institut des Géosciences de l’Environnement (IGE) est un laboratoire public de recherche sous les tutelles du CNRS/INSU, de l’IRD, d’INRAE, de l’Université Grenoble Alpes (UGA) et de Grenoble-INP.
Il rassemble environ 330 personnes dont 190 membres permanents (chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs) et environ 140 doctorants, post-doctorants et personnels en contrat à durée déterminée. Le laboratoire accueille aussi chaque année plusieurs dizaines de stagiaires et visiteurs scientifiques. Le laboratoire est installé sur trois sites du Campus universitaire de Grenoble (sites Glaciologie, MCP / OSUG-B, et INRAE Grenoble Saint Martin d’Hères).
L’IGE constitue l’un des principaux laboratoires de l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Grenoble (OSUG) qui est une structure fédérative de l’INSU.
Ce recrutement intervient dans le cadre du programme de recherche TRACCS (Transformer la modélisation du climat pour les services climatiques, https://climeri-france.fr/pepr-traccs/) qui rassemble la communauté française de modélisation du climat. Ses activités couvrent la compréhension fondamentale des changements climatiques et de leurs impacts et s’étendent jusqu’à l’élaboration de prototypes de services climatiques co-construits par les parties-prenantes et les experts en modélisation du climat. L'enjeu est d’accélérer le développement des modèles de climat pour répondre aux attentes sociétales en termes de d’action climatique, notamment dans le domaine de l’adaptation au changement climatique à venir.
Le programme est organisé en 10 projets ciblés et un projet de gouvernance, et sera complété par des projets en réponse à des appels d’offres. Il est doté de 51 millions d’euros sur 10 ans. Il est co-piloté par le CNRS et Météo-France, avec 7 autres partenaires académiques. Les activités des projets de gouvernance et des projets ciblés seront principalement menées en région parisienne (laboratoires de l’Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL)), à Toulouse (CNRM et autres entités de Météo-France, CERFACS) et à Grenoble (Institut des Géosciences de l’Environnement (IGE)).
Ce recrutement se place dans le cadre du projet ciblé PC1-DIALOG qui vise à faciliter le dialogue entre les porteurs d’enjeux et la communauté scientifique pour un développement de services climatiques durables. Ce projet est co-piloté par le CNRS, Météo-France et le CEA. Il est doté de 2,3 millions d’euros sur 8 ans. Le projet PC1-DIALOG est co-piloté par Sandrine Anquetin (CNRS-IGE), Nathalie de Noblet (CEA-LSCE) et Julie Jebeile (CNRS-CNRM).
Dans le cadre du PC1-DIALOG, trois recrutements de ce type sont prévus avec des portées complémentaires (acteurs socio-économiques, affectation à Toulouse ; acteurs territoriaux, affectation à Grenoble ; acteurs internationaux, affectation à Paris).
Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.


Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Contraintes et risques

Sans.
Des déplacements nationaux sont à prévoir auprès des acteurs porteurs d’enjeux et dans le cadre des réunions du projet PC1-DIALOG et du programme TRACCS.