En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre USR3130-CAMROT-019 - Post-doctorat en infoviz / ERC Socsemics (confinement et bulles sur internet) (H/F)

Post-doctorat en infoviz / ERC Socsemics (confinement et bulles sur internet) (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 1 février 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : USR3130-CAMROT-019
Lieu de travail : BERLIN,BERLIN
Date de publication : mardi 21 décembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2 530€ et 3 615€ bruts par mois, selon expérience. Une indemnité de résidence à l'étranger significative s'ajoute au salaire brut mensuel.
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Il s'agit de contribuer à l'étude de la dynamique des réseaux socio-sémantiques dans les espaces publics numériques, notamment les phénomènes de confinement que l'on désigne parfois par les termes de chambre d'écho, de bulle, de balkanisation ou de polarisation. Ce travail aura lieu dans le cadre du projet “SOCSEMICS” (“Socio-Semantic Bubbles of Internet Communities”), dirigé par Camille Roth et financé par le Conseil Européen de la Recherche (European Research Council) de 2018 à 2023.

Activités

Ce contrat post-doctoral vise à contribuer à représenter des réseaux d'acteurs conjointement avec des catégories textuelles.
- Développement d'interfaces de visualisation des réseaux sociaux du web où acteurs (utilisateurs) et concepts (affirmations, sujets d'intérêts) puissent être décrits dans une même interface
- Évaluation de leur efficacité dans le cadre des interactions homme-machine
- Amélioration de l'état de l'art dans le domaine de la représentation de données hybrides et l'exploration interactive des corpus associés
- Idéalement, permettre aux utilisateurs d'appréhender la nature des ponts qui peuvent interconnecter catégories d'acteurs et catégories textuelles et, à un plus haut niveau, leur méta-structure dans le cadre de visualisations multi-niveaux.

Compétences

Ce contrat post-doctoral est centré sur des profils ayant une expérience dans le développement et l'évaluation d'interface de visualisation (i.e., doctorat lié aux disciplines de la visualisation de l'information / infoviz), notamment concernant les données relationnelles et/ou hybrides: une expérience et des compétences démontrant la capacité à développer des visualisations soit de réseaux soit de catégories textuelles sont donc attendues.

Compétences nécessaires:
- développement et évaluation d'interfaces de visualisation de données
- expérience de recherche en interaction homme-machine
- bilan de publication de très bon niveau et capacité d'innover de manière autonome
- maîtrise de l'anglais (niveau C1 à l'écrit et à l'oral)

Compétences souhaitées:
- compétences en programmation directement utiles pour le traitement et/ou la représentation interactive de données (D3.js, et Python ou R, respectivement)
- expérience de recherche interdisciplinaire
- maîtrise avancée de l'anglais (C2 à l'écrit et à l'oral), notions en français (A2 écrit/oral) ou en allemand (A2 écrit/oral)

Contexte de travail

Les personnes sélectionnées rejoindront ainsi l'équipe de sciences sociales computationnelles (http://cmb.huma-num.fr) du Centre Marc Bloch à Berlin, Allemagne (UMIFRE 14, unité mixte internationale du CNRS et du Ministère français de l'Europe et des Affaires Étrangères), dans le cadre du projet ERC SOCSEMICS, qui vise à développer de manière intégrée un ensemble de méthodes permettant de décrire l'existence potentielle de “bulles” dans certains espaces publics numériques, en adoptant un point de vue socio-sémantique, c'est-à-dire en considérant conjointement le confinement interactionnel et informationnel des utilisateurs.

Durée: 24 mois, potentiellement extensible.

Informations complémentaires

Les candidatures doivent comprendre une lettre de motivation, un CV, un énoncé des intérêts de recherche (research statement) s'inscrivant dans le contexte de SOCSEMICS (maximum trois pages), une liste complète des publications, et un maximum de trois publications choisies.

On en parle sur Twitter !