En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPS851-JOELEG-037 - Ingénieur calcul scientifique haute performance (H/F)

Ingénieur calcul scientifique haute performance (H/F)


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPS851-JOELEG-037
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : mardi 17 avril 2018
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 juillet 2018
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 400 et 2 664 € bruts
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Dans le cadre du projet européen PRACE-2 (www.prace-ri.eu), vous intégrerez l'équipe de support applicatif spécialisée dans les domaines du calcul haute performance et du traitement de grand volume de données (HLST – High-Level Support Team, Level-3). Organisé sous forme de projets d'une durée limitée à 12 mois, la mission de cette task-force européenne distribuée consiste, en collaboration avec les centres européens d'excellence, à travailler sur des actions transverses de support applicatif de haut niveau pour les communautés scientifiques utilisatrice de l'infrastructure PRACE.

Activités

Au sein de l'équipe support aux utilisateurs de l'IDRIS (www.idris.fr/info/personnel), vous aurez un rôle d'expertise et de conseil dans les domaines du parallélisme massif et du passage à l'échelle d'applications scientifiques sélectionnées, sur les supercalculateurs Tier-0 de l'infrastructure PRACE. Après une première phase d'instrumentation des codes cibles à l'aide d'outils d'analyse de performance adaptés à l'exascale, vous pourrez être amené à réécrire, en collaboration avec les scientifiques développeurs des codes, tout ou partie de ces applications avec de nouveaux modèles de programmation ou langages afin de les adapter aux spécificités des architectures Tier-0 massivement parallèles et éventuellement hybrides accélérées de PRACE. D'autres activités plus spécifiques dans les domaines du traitement et de l'analyse de données massives et de l'intelligence artificielle sont aussi potentiellement envisageables. Enfin vous accompagnerez les communautés scientifiques utilisatrices des ressources de PRACE afin de les aider dans la dissémination, le support long terme et l'industrialisation de leurs applications.

Compétences

De formation universitaire ou école d'ingénieur (BAC +5 minimum), vous êtes spécialisé(e) dans le domaine applicatif du calcul haute performance et du parallélisme. Vous maîtrisez la parallélisation avec MPI et/ou OpenMP, les accélérateurs avec OpenACC, OpenMP ou CUDA et les langages de programmation (Fortran90, C et C++) . Vous possédez une bonne aptitude à travailler en groupe, en interaction avec une ou plusieurs équipes et vous maîtrisez l'anglais technique à l'écrit et à l'oral. Ce poste est ouvert aux jeunes diplômés, même si une expérience professionnelle (par exemple un doctorat) dans le domaine serait un plus.

Contexte de travail

L'IDRIS, Institut du Développement et des Ressources en Informatique Scientifique (www.idris.fr) centre national d'informatique scientifique du CNRS, situé à Orsay (91), fait partie du dispositif français pour le calcul de haute performance. Il met à la disposition d'environ un millier de chercheurs et ingénieurs, appartenant à la communauté scientifique académique dans toutes ses disciplines, les moyens en calcul intensif parmi les plus puissants disponibles ainsi que les services qui leur sont associés.Ce poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel et technique (PPST) et nécessite donc, conformément à la règlementation, que l'arrivée de l'ingénieur informaticien soit autorisé par l'autorité compétente du MESR.

On en parle sur Twitter !