En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR8001-PETWIE-001 - CHERCHEUR POSTDOC H/F : Développement de technologie nanosonde pour l'electrophysiologie haute résolution

CHERCHEUR POSTDOC H/F : Développement de technologie nanosonde pour l'electrophysiologie haute résolution

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR8001-PETWIE-001
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : vendredi 15 mai 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2648,79€ et 3417€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Les coûts de santé devraient augmenter rapidement dans un avenir proche en raison du vieillissement des populations dans le monde. Dans ce contexte, le développement de nouvelles technologies sont cruciales pour les applications biomédicales, en particulier pour les pathologies complexes et chroniques telles que les maladies neurodégénératives. Alors que l'enregistrement de l'activité électrique sur une seule cellule peut être réalisé par des techniques à base de micropipettes, l'enregistrement simultané de l'activité de plusieurs cellules avec une haute résolution a jusqu'à présent été impossible. Pour résoudre ce problème, nous développons une bio-plateforme intégrant des sondes verticales à nanofils utilisant un processus de fabrication à grande échelle grâce à des techniques microélectroniques conventionnelles. Ces nanostructures 3D permettent une très forte affinité avec la cellule interfacée tout en étant très faiblement intrusives du fait de leur faible dimensionnalité. Grâce à une ingénierie approfondie de la sonde à l'échelle nanométrique, nous avons atteint un enregistrement de signal électrique très élevé sans aucune manipulation de la membrane cellulaire (A Casanova et al 2018 J. Phys .: Condens. Matter 30 464001)
Dans le cadre du projet H2020 NEUREKA (http://neureka.gr/), nous poursuivrons le développement de cette technologie de nanosonde 3D en orientant la recherche sur l'interface neuronale sub-cellulaire pour construire des synapses hybrides entre une partie définie du neurone et la nanosonde. En particulier, un objectif se concentrera sur le développement de cette technologie sur des architectures de microélectrodes haute densité (HD-CMOS).

Activités

- Développement de technologie nanosondes sur MEA haute densité
- Caractérisation structurales (MEB, FIB) et électrique (EIS, voltacyclique)
- Culture cellulaire optimisée sur ces dispositifs (primaire rongeur, iPSC)
- Mesures électrophysiologie

Compétences

Le profil recherché est le suivant :
- Le candidat doit être titulaire d'un doctorat (au cours des trois dernières années) en nanotechnologie, bioélectronique, neuroélectronique
- Des démonstrations réussies de nanofabrication en salle blanche sont obligatoires. Une expérience en électrophysiologie et en culture cellulaire est un atout.
- Expérience dans la rédaction d'article scientifique (prouvée par une liste correspondante de publications).
-Maîtrise de l'anglais parlé et écrit. (nombreux rapports et communications en anglais dans le cadre du projet européen).
- Bonnes capacités relationnelles (interactions nombreuses à prévoir avec les membres de l'équipe travaillant sur les différents aspects du projet, ainsi qu'avec le personnel technique.)
- Capacité à hiérarchiser sa propre charge de travail pour faire face aux tâches urgentes, tout en maintenant un niveau élevé de précision et d'attention aux détails.

Contexte de travail

Avec un grand nombre de chercheurs permanents (180), d'ingénieurs (90) et de doctorants (150) et un partenariat de longue date avec le monde industriel, le LAAS-CNRS est situé au carrefour des défis scientifiques, de l'innovation et des applications. Le LAAS-CNRS possède l'une des principales installations technologiques pour la recherche technologique fondamentale (BTR) en micro et nanotechnologies, avec une salle blanche ultramoderne de 1600 m². Le projet bénéficiera de son nouveau laboratoire de chimie et de biologie et du soutien du personnel technique associé, très expérimenté dans les cultures primaires de neurones de différentes zones du cerveau.
Le chercheur post/doc sera membre de l'équipe MPN qui est reconnu dans le développement de nano-dispositifs fonctionnel pour la nanoélectronique et la neuroélectronique.
Le projet sera principalement réalisé dans le laboratoire d'accueil à Toulouse, mais le chercheur travaillera dans un contexte très stimulant de recherche internationale dans le cadre d'un projet européen. Des nombreux échanges et interactions avec les partenaires du projet (Suisse, Italie, Grèce) stimuleront la recherche extrêmement pluridisciplinaire

Informations complémentaires

Merci de fournir un CV, une bibliographie, une description de l'expérience de recherche et des intérêts (une page), ainsi que le nom de deux ou trois références avec numéro de téléphone et adresse mail.

On en parle sur Twitter !