En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR4301-MARPER-025 - Chercheur (H/F) en biologie cellulaire des glioblastomes

Chercheur (H/F) en biologie cellulaire des glioblastomes

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR4301-MARPER-025
Lieu de travail : ORLEANS
Date de publication : jeudi 14 novembre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 23 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 617 et 3 017 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Au CNRS, au sein du Centre de biophysique moléculaire (UPR4301) basé à Orléans, un poste de chercheur-e est ouvert dans le groupe «Microenvironnement cellulaire et pharmacologie des récepteurs» (www.cbm.fr). Le/La candidat/e sélectionné/e participera à un projet financé par le Fonds européen de développement régional (FEDER) dont l'objectif est d'identifier des nanobodies ciblant un récepteur membranaire spécifique, de les caractériser dans des modèles cellulaires et d'évaluer leur intérêt thérapeutique pour le traitement des glioblastomes.
Le-La chercheur-e aura en charge la partie biologie cellulaire in vitro de ce projet avec 3 principaux objectifs :
- Optimiser le modèle de sphéroides de glioblastome in vitro
- Etudier des cellules souches tumorales
- Etudier l'effet des nanobodies dans ces modèles in vitro

Activités

- Mise en place des plans d'expériences pour mener ce projet, en concertation avec le responsable
- Réalisation d'expériences de cultures cellulaires : cultures classiques, modèles 3D de sphéroides plus ou moins complexes, cultures en hypoxie
- Caractérisation des cellules tumorales, des cellules souches tumorales, des cellules endothéliales par cytofluorimétrie en flux et microscopie de fluorescence
- Réalisation d'analyses moléculaires et cellulaires de marqueurs pertinents
- Participation aux réflexions sur le déroulement du projet avec les autres participants, membres du groupe ou collaborateurs
- Analyse et mise en forme des résultats
- Rédaction des publications
- Présentations des résultats obtenus en congrès

Compétences

- Bonne connaissance en biologie cellulaire des cancers
- Maitrise des techniques de culture cellulaire et du travail en confinement de type L2
- Maitrise des techniques de cytofluorimetrie en flux et de microscopie de fluorescence
- Aptitude à communiquer, à s'organiser, à travailler en équipe mais aussi en autonomie
- Rigueur et motivation
- Savoir assurer la traçabilité des données traitées et la reproductibilité des analyses réalisées
- Capacité à diffuser ses résultats scientifiques par écrit et par oral
- Capacité à rédiger des articles scientifiques
Une expérience dans le domaine des cellules souches cancéreuses et/ou des sphéroides et une connaissance des glioblastomes seraient un plus.

Contexte de travail

Le CBM (UPR 4301) est une unité propre du CNRS de 140 personnes où plusieurs groupes travaillent en synergie à l'interface entre physique, biologie et chimie. Le/La chercheur(se) fera partie du groupe « microenvironnement cellulaire et pharmacologie des récepteurs » et sera sous la responsabilité hiérarchique d'un des deux co-responsables de ce groupe. Il/Elle interagira avec les autres membres du groupe (1 chercheur CNRS, un MCU, 2 assistants ingénieurs, 3 post-docs, 2 doctorants), en particulier ceux impliqués dans les autres parties du projet. Il/Elle aura accès aux équipements performants de la plateforme de cytométrie et imagerie cellulaire du CBM.

Contraintes et risques

Travail en salle de culture de confinement L2.

Informations complémentaires

Pour candidater, déposer un CV, une lettre de motivation en adéquation avec la thématique proposée et 2 lettres de référents sur portail emploi.cnrs.fr.

Date limite de dépôt des candidatures : 6 décembre 2019

On en parle sur Twitter !