En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR3346-NADMAA-052 - Chercheur/Post-doc en étude expérimentale de l'interaction entre un jet turbulent et une voilure H/F

Chercheur/Post-doc en étude expérimentale de l'interaction entre un jet turbulent et une voilure H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 4 novembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3346-NADMAA-052
Lieu de travail : FUTUROSCOPE
Date de publication : jeudi 14 octobre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2663 € et 3783 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Au CNRS-Laboratoire Pprime, situé au Futuroscope, ce post-doctorat aura pour mission l'élaboration d'une étude expérimentale de l'interaction entre un jet turbulent et un profil d'aile. Il s'agira de procéder à l'analyse et la modélisation du phénomène par le biais d'une linéarisation des équations de Navier Stokes autour du champ moyen.

Activités

L'objectif de l'étude sera d'analyser et de modéliser l'interaction entre un jet turbulent et un profil d'aile où le jet est fortement déformé par l'aile. On s'intéressera notamment aux structures cohérentes de l'écoulement ainsi que leur rayonnement sonore. Des mesures seront effectuées par antenne de microphones et par PIV (Particle Image Velocimetry). Le post-traitement des données comprendra la décomposition par SPOD (Spectral Proper Orthogonal Decomposition). L'analyse et modélisation de l'écoulement sera abordée par le biais d'une linéarisation des équations de Navier Stokes autour du champ moyen. Une analogie acoustique sera utilisée pour comprendre le rayonnement sonore.

Compétences

Le/la candidat.e doit être titulaire d'un doctorat en mécanique des fluides et posséder les connaissances suivantes :
- mécanique des fluides,
- aéroacoustique,
- stabilité linéaire.

Contexte de travail

L'UPR 3346 « Institut Pprime » créée au 1er janvier 2010 dépend de l'INSIS au CNRS en tant qu'opérateur ; l'INP est institut secondaire. Une convention spécifique reconnaît les trois établissements, CNRS (tutelle), Université de Poitiers et ISAE-ENSMA (partenaires). Les effectifs sont autour de 600 : 200 EC, 40 chercheurs, 100 ITA/IATOS, 180 doctorants et 40 CDD.
Le travail de recherche sera effectué au sein du département D2-FTC, Fluides, Thermique et Combustion, ce qui correspond à un continuum allant de la mécanique des fluides, inertes, anisothermes, réactifs, aux effets liés à des propriétés physiques complémentaires de la thermique, combustion et détonique.

Contraintes et risques

Des déplacements de courte durée, en France et à l'étranger, sont à prévoir.

Informations complémentaires

=> Information coronavirus :
Le CNRS se réserve le droit de reporter la date de recrutement en fonction de l'évolution de la situation en France.

On en parle sur Twitter !