En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR3228-CATKNO-035 - Chercheur postdoctoral au LNCMI-Toulouse : Etude de systèmes magnétiques sous champ magnétique intense. H/F

Chercheur postdoctoral au LNCMI-Toulouse : Etude de systèmes magnétiques sous champ magnétique intense. H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : lundi 22 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Chercheur postdoctoral au LNCMI-Toulouse : Etude de systèmes magnétiques sous champ magnétique intense. H/F
Référence : UPR3228-CATKNO-035
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 1 juillet 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2991 et 4618€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Matière condensée : structures et propriétés électroniques

Missions

Le post-doctorant étudiera différents systèmes magnétiques en conditions extrêmes de champ magnétique intense et basses températures. En particulier, il/elle réalisera un ensemble de mesures (diffraction magnétique, diffraction de Larmor, mesure de l’effet magnétocalorique,…) afin de caractériser les phases induites sous champs dans le composé antiferromagnétique frustré TbB4. Il/elle sera impliqué dans des projets d’instrumentation afin d’améliorer la sensibilité des mesures d’aimantation en champs intenses. En complément de son activité de recherche propre, il/elle fera parfois partie d’une équipe de contacts locaux recevant des utilisateurs externes sur le spectromètre IN22 à l’Institut Laue Langevin (ILL, Grenoble) ou sur la ligne ID24 à l’ESRF (Grenoble) pour des expériences de diffraction magnétiques (ILL) ou de spectroscopie d’absorption X (ESRF) utilisant les dispositifs de champ pulsé développés par le LNCMI-T.

Activités

Le post-doctorant fera principalement des expériences de diffraction des neutrons, de spectroscopie d’absorption X et d’aimantation en champ magnétique pulsé. Il/elle participera à la caractérisation des échantillons (diffraction LAUE, préparation par polissage) avant leur montage sur les porte-échantillons. Il/elle analysera les données, diffusera les résultats au moyen de publications et de présentations lors de réunions et conférences scientifiques.

Compétences

Nous recherchons un ou une scientifique très motivé, autonome et avec une capacité à travailler en équipe. Il/elle aura un doctorat en physique expérimentale de la matière condensée. Le sujet proposé nécessite que le/la candidat ait un goût marqué pour les activités à fortes composantes expérimentales (travail sous binoculaire, cryogénie…). De bonnes compétences en communication en anglais, tant à l'écrit qu'à l'oral, sont également indispensables. Des compétences en programmation seront fortement appréciées pour l’analyse des données

Contexte de travail

Le Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses est une grande infrastructure de recherche, membre du Laboratoire Européen des Champs Magnétiques (EMFL), permettant aux chercheurs de réaliser des expériences sous champs magnétiques les plus élevés possibles. Sur deux sites, le LNCMI propose des champs continus jusqu’à 37 T à Grenoble (LNCMI-G) et des champs pulsés jusqu’à 90 T à Toulouse (LNCMI-T).
Le post-doctorant travaillera au sein du groupe « Conducteurs et Aimants Quantiques » du LNCMI-T. Il/elle collaborera avec des chercheurs et des ingénieurs du LNCMI-T, du CEA-Grenoble, de l’ILL et de l’ESRF, ainsi que du centre synchrotron DESY à Hambourg.