En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR3228-ALEGAS-011 - Position postdoctorale en physique expérimentale de l'état solide (H/F)

Position postdoctorale en physique expérimentale de l'état solide (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3228-ALEGAS-011
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : lundi 18 novembre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2617 € et 3730 € bruts mensuels selon expérience, soit 2166 et 3100 € nets avant prélèvement de l'impôt à la source
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Ce poste de postdoctorant est ouvert au Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses de Grenoble (LNCMI)-Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) dans le domaine de la physique expérimentale en physique de l'état solide. Les activités de recherche porteront sur les propriétés magnéto-optiques de semiconducteurs bidimensionels, voir ci-dessous.

Activités

Elaboration d'hétérostructures de van der Waals de semiconducteurs 2D par des méthodes de transfert sec et étude des propriétés optiques (photoluminescence, réflectivité, diffusion Raman) à basse température et dans des environnements de champs magnétiques intenses. L'utilisation des installations de champ magnétique intense implique éventuellement du travail de nuit et pendant les weekends.

Compétences

- Exfoliation mécanique et élaboration d'hétérostructures de van der Waals par transfert sec.

- Techniques expérimentales de spectroscopie optique visible (photoluminescence, réflectivité, diffusion Raman), idéalement sous champs magnétiques intenses. Une connaissance approfondie de la physique de l'état solide est requise.

Contexte de travail

Le candidat sera inséré dans l'équipe “Semiconducteurs et Nanophysique” (comprenant 10 membres pour le moment) du Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses (LNCMI) de Grenoble et devra collaborer étroitement avec les chercheurs permanents, les postdoctorants et les doctorants du groupe. Le LNCMI est un laboratoire avec une mission de service dans la production de champs magnétiques intenses statiques (aujourd'hui 37 T). Les activités scientifiques du laboratoire inclues des activités de recherche propre, ainsi que des activités collaboratives avec des équipes extérieures. L'accès aux installations de champs intenses est possible après la soumission et l'acceptation par un comité d'experts internationaux, d'une proposition d'expérience. Le LNCMI est membre du Laboratoire Européen des Champs Magnétiques Intenses (EMFL). Le candidat aura donc la possibilité de se familiariser avec la physique sous champs magnétiques intenses dans un contexte international.

Contraintes et risques

L'utilisation des installations de champs intenses du LNCMI implique éventuellement du travail de nuit et pendant le weekend.

Informations complémentaires

Durée du contrat: 12 mois, renouvelable 1 an

Date d'embauche : 1 Mars 2020 au plus tôt

Proportion de contrat : plein temps

Diplôme requis : Doctorat en physique

Expérience requise: thèse + 1 à 4 ans

On en parle sur Twitter !