En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR2940-ELOBER-029 - Ingénieur(e) d'études / Développement de procédé en salle blanche (H/F)

Ingénieur(e) d'études / Développement de procédé en salle blanche (H/F)


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR2940-ELOBER-029
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : samedi 4 juillet 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 22 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2 088,66 € et 2 206,09 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+3
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'objectif est de développer un procédé de fabrication de sondes de type MEMS ou NEMS pour un projet d'instrumentation, en tirant profit des micro et nano-technologies.

Activités

Différents types de micro-sondes sont actuellement envisagés.
À titre d'exemple, un type de sonde envisagé consiste à mesurer la déflection d'un micro-objet (fibre, membrane...) placé en travers d'un écoulement, tandis qu'un autre type se présente comme un fil vibrant nanométrique.
La mission confiée est de :
- développer des prototypes en salle blanche, grâce aux équipements de micro/nano-fabrication ;
- participer à des tests de prototypes ;
- produire quelques sondes, après optimisation du procédé ;
- produire des rapports techniques et présentations.

Compétences

Une expérience pratique est attendue en micro/nano technologies de salle blanche : conception de masques de lithographie, dépôt, gravure, microscopie électronique... ainsi que :

- un diplôme d'ingénieur ou un doctorat en sciences expérimentales (Physique, Mécanique des fluides, Nano,…)

- le respect des exigences déontologiques
- une autonomie en anglais (oral et écrit)

Contexte de travail

L'Institut NEEL (http://neel.cnrs.fr) est un laboratoire CNRS de recherche fondamentale en physique de la matière condensée, en association avec l'Université Grenoble-Alpes. Environ 450 personnes y travaillent. Le laboratoire est situé à Grenoble, dans un environnement scientifique international très riche, au cœur des Alpes.

L'équipe d'accueil a une longue expérience dans le développement de capteurs s'appuyant sur des micro-technologies, y compris pour des écoulements cryogéniques (http://hydro.cnrs.me).
Elle bénéficie d'infrastructures pour ce genre de développement : salles blanches (http://neel.cnrs.fr/spip.php?rubrique667, PTA), appareils de caractérisation, souffleries…

Contraintes et risques

Le projet s'inscrit le projet européen EMP (https://emplatform.eu/). Dans ce cadre, la recrue pourrait participer à des tests de quelques semaines dans une des infrastructures de ce réseau européen, probablement en Angleterre.

Informations complémentaires

Les candidats sont invités à soumettre sur la plateforme de recrutement un CV détaillé.

 Recrutement automne/hivers 2020.

On en parle sur Twitter !