En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR2940-ELOBER-007 - Post-Doc expérimental en Turbulence Superfluide (H/F)

Post-Doc expérimental en Turbulence Superfluide (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR2940-ELOBER-007
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : lundi 24 juin 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2617,05 € et 3017,31 € brut selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le projet s'inscrit dans le cadre général de l'étude de la « turbulence quantique » ou « turbulence superfluide ». Le travail consiste à tester expérimentalement, et améliorer si besoin, un modèle analytique décrivant la dynamique de la vorticité d'un écoulement superfluide.

Activités

L'équipe d'accueil dispose de plusieurs souffleries d'hélium superfluide (T<2.18 K), ainsi qu'une instrumentation originale (anémomètres, sondes à vortex quantique,...). A l'aide de ces outils, l'activité du post-doc consistera à :
- générer un écoulement superfluide de référence dans nos souffleries ;
- caractériser la turbulence qui s'y développe, à l'aide de l'instrumentation existante ;
- tester et améliorer le modèle dynamique pour la densité de vortex de l'écoulement ;
- la production d'articles scientifiques et présentations

Selon les goûts et aptitudes de la recrue, il sera possible par exemple de participer à l'amélioration des sondes utilisées ou à l'analyse de données issues des simulations de nos collaborateurs (http://qute-hpc.math.cnrs.fr/).

Compétences

Une solide expérience est attendue dans (au moins) un de ces domaines :
- Turbulence
- cryogénie à 4 K
- instrumentation pour écoulements

Ainsi que :
- Très bon niveau académique
- Doctorat expérimental en Physique ou Mécanique des fluides
- Capacité d'analyse de données et de Programmation
- Capacité de rédaction scientifique et de présentations orales
- Respect des exigences déontologiques
- Bon niveau d'anglais oral et écrit (français optionnel)

Contexte de travail

L'Institut NEEL ( http://neel.cnrs.fr ) est un laboratoire CNRS de recherche fondamentale en physique de la matière condensée, en association avec l'Université Grenoble-Alpes.
Environ 450 personnes y travaillent.
Le laboratoire est situé à Grenoble, dans un environnement scientifique international très riche, au cœur des Alpes.

Informations complémentaires

Les candidats sont invités à soumettre sur la plateforme de recrutement
- un CV détaillé incluant une liste de publication, et un lien vers le fichier de leur manuscrit de thèse.
- un bref courrier présentant leur projet professionnel à moyen terme

Par ailleurs, en vue des entretiens, 2 lettres de recommandations devront ensuite être envoyées directement par leur auteurs (et non par le candidat) aux recruteurs.

Recrutement possible entre octobre et décembre 2019.

On en parle sur Twitter !