En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9198-CHROUL1-110 - CDD Ingénieur transfert H/F

CDD Ingénieur transfert H/F


Date Limite Candidature : mercredi 17 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : CDD Ingénieur transfert H/F
Référence : UMR9198-CHROUL1-110
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
Date de publication : jeudi 18 janvier 2024
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 36 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Négociable selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 6 - (Bac+3 ou 4)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
BAP : Gestion et Pilotage
Emploi type : Chargé-e du partenariat et de la valorisation de la recherche

Missions

La direction du CNRS au travers de sa direction déléguée à l’Innovation (DGDI) lance un programme ambitieux de recrutement de 100 ingénieurs transfert dans ses laboratoires, plateformes et structures dédiées à l’accompagnement des relations industrielles.
L’Institut de Biologie Intégrative de la Cellule (I2BC) a pour ambition de rendre visibles ses forces vives en moyens scientifiques et technologiques auprès des acteurs du monde socio-économique en termes d'innovation :
- en proposant une offre commerciale structurée en lien avec les activités de ses 60 équipes de recherche,
- en augmentant le taux d'utilisation de ses 15 plateformes technologiques,
- et en renforçant les collaborations publiques/privées en vue d'une progression de son activité contractuelle.
La personne recrutée sera intégrée dans le réseau des ingénieurs transferts de la DGDI et placée sous la responsabilité de la Directrice déléguée aux Affaires Scientifiques de l’I2BC. Elle aura en charge de développer une activité commerciale sur les thématiques de la biologie/santé (cancer, maladies infectieuses…), de la bioénergie ainsi que des technologies pour l’agriculture et l’environnement, en lien avec les équipes de l’unité localisées sur le campus CNRS de Gif-sur-Yvette. Ces missions seront menées avec l’appui de la DGDI et de son réseau national d’ingénieurs-transferts, en liaison avec les tutelles de l’I2BC (CNRS, Universités Paris-Saclay, CEA), les tutelles secondaires (Inserm, INRAe) et les structures intégrées dans l'écosystème de la valorisation sur le site de l’Université Paris-Saclay (SATT, Incubateur…).

Activités

Activités principales :

- Développer l’activité commerciale avec les partenaires industriels en :
o ciblant et identifiant les clients potentiels,
o prospectant les entreprises et répondant à leurs sollicitations directes et indirectes,
o identifiant de nouveaux partenaires et utilisateurs pour les plateformes de l’I2BC ou encore pour le montage de projets EIC d'Horizon Europe,
o organisant et animant les rencontres entre les industriels et les chercheurs de l’I2BC,
o identifiant et analysant les besoins de l'entreprise et assistant les chercheurs/ingénieurs pour la rédaction d’une proposition commerciale adéquate,
o préparant la négociation des contrats par les cellules de valorisation des tutelles,
o réalisant le suivi commercial des affaires jusqu'à la signature du contrat par le partenaire industriel,
o mettant en place des enquêtes de satisfaction,
o constituant et en tenant à jour un fichier contacts de l’institut et dès son ouverture aux ingénieurs-transferts, en alimentant le CRM du la DGDI,
o assurant le suivi et les prévisionnels liés à son activité.

- Contribuer à une veille technologique et concurrentielle et promouvoir les compétences et les services des équipes de l’I2BC auprès des industriels à l’occasion de salons, d’évènements organisés par les pôles de compétitivité, des associations d’entreprises, des organismes en charge d’encourager l’innovation etc.

- Concevoir et maintenir des outils spécifiques pour mettre en avant les atouts de l’I2BC auprès d'un public industriel (supports, marketing digital...),

- Participer activement au réseau de partenaires du CNRS dans le domaine de la biologie/santé, de la bioénergie et de l’environnement.

Compétences

Titulaire d’un Bac+5 ou doctorat dans le domaine de la biologie, l'ngénieur transfert disposera idéalement d'une première expérience de 3 à 4 ans dans l'industrie pharmaceutique, cosmétique ou chimique.
Le candidat aura son permis de conduite et disposera si possible d’une voiture personnelle utilisable pour ses déplacements professionnels.
L'ingénieur transfert devra également disposer ou acquérir les compétences suivantes :
• Autonomie, rigueur et organisation
• Sens de la communication et de l'échange
• Compétences en marketing et notamment marketing digital
• Connaissance des logiciels : outils bureautique (Power Point, Excel, Word, MS Project)

Contexte de travail

La création de l'Institut de Biologie Intégrative de la cellule (I2BC) en 2015 a été motivée par la nécessité de réorganiser les équipes de recherche en biologie moléculaire et cellulaire réparties sur trois campus indépendants du plateau de Saclay développant des travaux similaires ou complémentaires. Le thème principal de l'unité est la caractérisation du fonctionnement intégré de la cellule et notamment la compréhension des processus qui, à l'échelle moléculaire, gouvernent l'organisation et la physiologie globale de la cellule.

L'I2BC est organisé sous forme d'une très grande UMR (plus de 600 personnes de 40 nationalités) composée d'une soixantaine d'équipes de recherche regroupées dans 5 départements disciplinaires et d'une quinzaine de plateformes technologiques labellisées IBiSA et rattachées à 4 Infrastructures Nationales en Biologie Santé avec plus de 15 m€ d’équipements. Son budget annuel consolidé est de l’ordre de 60 M€ dont 14 M€ issus de contrats mais seulement 1% de contrats industriels.

En 2022, la direction de l'unité a souhaité déployer sa politique partenariale académique et industrielle en se basant sur sa richesse scientifique et technologique issue des équipes de recherche et des plateformes. Pour ce faire, l'unité a recruté une directrice déléguée en charge de construire un service aux affaires scientifiques.

Un des premiers chantiers lancés par ce service a été le recensement des travaux menés au sein de l’unité avec des applications potentielles ainsi que des équipes ouvertes au développement de partenariats industriels. Ce sont plus de 40 apports qui ont été collectés et structurés pour construire une offre scientifique et technologique pour les industriels. Cette offre est composée de thématiques de recherche, champs d’expertise et compétences techniques pour les marchés de la thérapie du cancer (cibles et agents anti-tumoraux), de la thérapie des maladies infectieuses (stratégies préventives et thérapeutiques), de la protection de l’environnement (dépollution et bioproduction), des biotechnologies pour l’agriculture (performance et résilience des plantes, protection des plantes. S’y ajoutent de nouveaux outils issus de la recherche fondamentale avec des applications potentielles transverses à tous les marchés. Ce travail a donné lieu à la réalisation d’un support de prospection.

Les chercheurs de l’I2BC ayant été beaucoup sollicités ces derniers mois pour construire cette offre commerciale et technologique, l’arrivée d'un ingénieur transfert fin 2023 est particulièrement attendue et devrait permettre d’augmenter très facilement le chiffre d’affaires des contrats industriels qui rappelons-le, ne dépasse pas 1 % du montant des contrats actuel.