En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9198-CHROUL1-034 - Chercheur sur l'impact du métabolisme de la paroi cellulaire sur la résistance aux antibiotiques et la libération des toxines chez Clostridioides difficile. H/F

Chercheur sur l'impact du métabolisme de la paroi cellulaire sur la résistance aux antibiotiques et la libération des toxines chez Clostridioides difficile. H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 12 novembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9198-CHROUL1-034
Lieu de travail : ORSAY,ORSAY
Date de publication : jeudi 1 octobre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : salaire brut mensuel entre 2728€ et 3145€ selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le projet vise à identifier et à caractériser des facteurs de la paroi cellulaire impliqués dans la résistance aux antibiotiques de la classe des β-lactamines et dans la libération de toxines chez un entéropathogène humain majeur, Clostridioides difficile.

Activités

Des approches multidisciplinaires incluant la génétique bactérienne, la biologie moléculaire, la biochimie, les techniques de séquençage à haut-débit, la microscopie à fluorescence et électronique ainsi que des modèles d'infection in vivo seront utilisées pour mener à bien le projet.

Compétences

Le/La candidat(e) devra posséder de solides connaissances et une grande expertise dans le domaine de la structure et l'architecture de la paroi cellulaire des bactéries à Gram-positif.
Il/Elle devra avoir récemment obtenu un doctorat (2019 ou 2020) et avoir un intérêt marqué ainsi que des résultats probants en bactériologie, biologie moléculaire et biochimie des protéines.
Le/la candidat(e) devra avoir une expérience préalable en microscopie à super-résolution, dans l'utilisation de rapporteurs fluorescents pour l'analyse de cellules uniques, en RNA-seq et/ou en séquençage par insertion de transposons (Tn-seq).
Une expérience dans la manipulation des bactéries anaérobies strictes n'est pas obligatoire mais serait un plus.
De bonnes compétences de communication en anglais sont requises.
Le/la candidat(e) devra faire preuve d'enthousiasme, de motivation et de rigueur.

Contexte de travail

L'I2BC est une très grande unité mixte de recherche CNRS, CEA et Université Paris Saclay. L'institut groupe près de 700 personnes réparties entre 60 équipes de recherche et 14 plateformes technologiques de haut niveau.
Le poste à pourvoir est dans l'équipe ARN régulateurs des Clostridies qui fait partie du département de Microbiologie et qui est située sur le site d'Orsay.

On en parle sur Twitter !