En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9190-SANDEV-001 - Post-Doc en écologie et économie de l'Environnement H/F

Post-Doc en écologie et économie de l'Environnement H/F


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9190-SANDEV-001
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : lundi 29 juin 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 461 € et 2 600 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Dans un contexte de conservation, de restauration écologique ou de gestion des écosystèmes, ce projet se focalise sur l'étude des préférences des populations pour des politiques publiques cohérentes, légitimes et acceptées. Il s'agit d'élargir la base informationnelle pour orienter l'aide à la décision pour atteindre des objectifs socialement désirables. Le but de ce projet est, dans un premier temps, de traduire la complexité des écosystèmes dans une approche commune et compréhensible par les experts et non-experts, à travers notamment la prise en compte des usages, des perceptions, des classifications sociales, des valeurs sous-jacentes du concept des services écosystémiques (SEs). Le focus de cette étude sur la démarche par laquelle les individus s'informent et se familiarisent avec le SEs qui représente l'originalité de ce projet. Cette approche, encore jamais utilisée dans la littérature pour caractériser les biens et services non-marchands, débouchera sur un nouveau schéma de classification des SEs qui sera complémentaire par rapports aux classifications existantes. Enfin, le projet ambitionne d'examiner comment les valeurs et comportements individuels influencent les préférences pour les SEs dans un cadre pluridisciplinaire. Ce projet mobilise les cadres théoriques et disciplinaires des préférences ordinales et de la Psychologie, respectivement. Il se base sur la juxtaposition de l'étude de deux cas indépendants, les Etangs palavasiens et l'Etang de Biguglia, qui représentent les sites lagunaires du chantier de l'OHM Littoral méditerranéen.

Activités

- Revue bibliographique de la thématique en rapport avec le sujet d'étude
- Conception, rédaction et exécution d'enquêtes (étangs Palavasiens et Haute Corse)
- Traitement des données obtenues, interprétation et discussion
- Rédaction d'articles scientifiques en anglais pour des revues scientifiques

Compétences

- économétrie des variables qualitatives
- connaissance en écologie de la zone côtière, notamment des lagunes côtières méditerranéennes
- expérience de l'étude des services écosystémiques
- permis voiture (permis B)
- très bonne maîtrise de l'anglais pour rédaction d'articles scientifiques
- aptitude à fonctionner au sein des équipes multidisciplinaires

Contexte de travail

Dans un contexte de prise de conscience face à l'impact croissant de l'activité humaine sur l'environnement, il est nécessaire de mettre en place des politiques permettant de mieux encadrer notre relation à la Nature. En général, les mécanismes mobilisés pour construire ces politiques correspondent aux processus d'arbitrages entre différentes options de conservation, de gestion ou de restauration écologique des écosystèmes. Ainsi, il est important d'établir une approche permettant d'atteindre des options socialement compréhensibles, légitimes, désirables et/ou acceptables par les parties prenantes i.e. les individus concernés directement ou indirectement par les décisions relatives aux problèmes environnementaux. Contrairement aux approches classiques, une telle approche s'appuie non seulement sur les perceptions et préférences mais aussi sur les motivations endogènes des individus lesquelles renvoient aux registres de valeurs sous-jacents. Elle est généralement associée au concept des services écosystémiques (SEs) pour mieux traduire la complexité de l'interaction entre la société et les écosystèmes.

L'objectif principal de ce projet est d'identifier les déterminants et les motivations des préférences pour les services écosystémiques (SEs), en termes de valeurs individuelles et collectives, de la familiarité et du type de lien par rapport à la nature. Il s'agit de construire une base informationnelle relativement plus élargie contribuant à mieux orienter la décision liée à la conservation, à la gestion ou à la restauration écologique des écosystèmes. En effet, en général, les méthodes d'évaluation des SEs ne cherchent pas à expliquer les raisons sous-jacentes des préférences individuelles et rares sont les études qui traitent cette question. Dans la théorie de l'Économie standard par exemple, il y a très peu d'intérêt par rapport à la manière dont ces préférences sont formées.

Cette étude ambitionne également d'établir un nouveau schéma de classification des SEs, différent des schémas classiques basés sur les trois grandes catégories (approvisionnement, régulation et culturel) et les caractéristiques biophysiques. Ce nouveau schéma sera plutôt axé sur la démarche par laquelle les individus s'informent et se familiarisent avec les SEs avant d'exprimer leurs préférences. Comparé à d'autres branches de l'économie, il n'existe pas un tel schéma de classification consensuel des SEs fournis par la Nature.

Contraintes et risques

- difficulté d'enquêtes de terrain (déplacements Haute-Corse et littoral du département de l'Hérault).

Informations complémentaires

Le personnel sera 100 % affecté au sein de l'UMR MARBEC.
Support de financement : laboratoire d'Excellence (LabEx) dans le cadre du programme « Investissements d'avenir », le LabEx DRIIHM, Dispositif de Recherche Interdisciplinaire sur les Interactions Hommes-Milieux, regroupe les Observatoires Hommes-Milieux (OHM, au nombre de 13), outils créés par le CNRS-INEE en 2007.
Ce projet concerne dans l'OHM littoral méditerranéen. Ce projet de l'UMR MARBEC s'insère dans une collaboration avec le laboratoire SHS CEE-M (Mme Rey-Valette Hélène)

On en parle sur Twitter !