En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9168-DUNCAR-001 - Assistant(e) Ingénieur(e) en synthèse chimique (H/F)

Assistant(e) Ingénieur(e) en synthèse chimique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 1 février 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9168-DUNCAR-001
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : mardi 11 janvier 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 5 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2172.74 et 2293.70 € bruts selon experience
Niveau d'études souhaité : Bac+4
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Les travaux sont financés par le programme PolyPCS de l'ANR, dont l'objectif global est de préparer des capteurs modulables pour les pesticides et les polluants associés. Il vise à développer des transistors à effet de champ organique (OFET) utilisant des phospholes ('phosphacyclopentadiènes') élaborés comme composants de la couche conductrice.
Le (la) candidat(e) retenu(e) sera responsable de la synthèse et de la caractérisation de nouveaux phospholes dont le cycle est substitué de manière non- symétrique. Il (elle) en assurera la purification à un niveau compatible avec leur utilisation comme capteurs dans des solutions homogènes classiques et au sein de dispositifs électroniques.

Activités

Les travaux comprendront les éléments suivants :
- La synthèse de nouveaux phospholes substitués de manière non symétrique.
- Leur caractérisation par des techniques classiques (RMN multinucléaire, spectrométrie de masse, diffraction des rayons X).
-Leur purification en adéquation avec a) les études de captations en solution et b) leur incorporation dans des dispositifs à transistors à effet de champ organique.
-L'interaction avec les laboratoires partenaires (CNRS UMR 6226 et 6164), afin d'améliorer la conception des phospholes sur la base des tests expérimentaux.

Compétences

Le (la) candidat(e) sera titulaire d'un diplôme de niveau M1 ou M2.
Le travail est principalement de nature synthétique et des connaissances sont requises dans la synthèse et la manipulation de molécules nocives et sensibles à l'air. Une formation sera assurée, mais des compétences déjà acquises dans la manipulation des composés du phosphore (III) ou du soufre (II) constituerait un avantage significatif. Des connaissances concernant le matériel RMN Bruker, la technologie des boîtes à gant et/ou de la chromatographie HPLC seraient également un plus.
Le contrat prendra fin le 30 juin 2022.

Contexte de travail

Les travaux seront menés au Laboratoire de Chimie Moléculaire de l'École Polytechnique. Les activités de recherche du LCM, tant fondamentales qu'appliquées, couvrent un large spectre de la chimie moléculaire, de la chimie organométallique à la chimie physique et la chimie analytique. Le laboratoire comprend un groupe d'environ 40 personnes, et met à la disposition de ses chercheurs d'un parc d'équipements tels que des boîtes à gant, la spectrométrie RMN 31P en temps réel, la diffractométrie, la GC-MS et de la voltamétrie cyclique. Comme l'École Polytechnique se situe au cœur du plateau de Saclay, les membres du laboratoire bénéficient à la fois de l'environnement scientifiquement riche des laboratoires de l'École, mais aussi de l'appartenance du LCM à la 'Communauté de Chimie' intégrée qui existe au sein du nouvel Institut Polytechnique de Paris.

Contraintes et risques

Risques chimiques habituels.

On en parle sur Twitter !