En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9012-SOPHEB-033 - Chercheur.e en astronomie avec ondes gravitationnelles et sursauts gamma H/F

Chercheur.e en astronomie avec ondes gravitationnelles et sursauts gamma H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 22 août 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR9012-SOPHEB-033
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : lundi 1 août 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2743€ bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Les ondes gravitationnelles (OG) et les sursauts gamma (GRB) sont des outils
puissants pour observer et étudier les phénomènes astrophysiques extrêmes dans
l'univers, comme la coalescence des étoiles à neutrons et l'effondrement des noyaux
stellaires. L'observation simultanée d'une OG et d'un GRB provenant du même
phénomène nous permet de maximiser la quantité d'informations que nous pouvons en
tirer. Jusqu'à présent, une seule observation conjointe de ce type a été possible : les
signaux GW170817 et GRB 170817A, produits par la coalescence de deux étoiles à
neutrons et observés par les détecteurs LIGO et Virgo et les satellites Fermi et
INTEGRAL. Malgré le nombre sans précédent de résultats scientifiques réalisés à partir
de ce seul événement, il reste encore beaucoup à comprendre sur les étoiles à
neutrons.
Les interféromètres LIGO et Virgo effectueront une nouvelle campagne d'observation
en 2023, "O4", avec une sensibilité sans précédent, et découvriront probablement
quelques signaux produits par la coalescence des étoiles à neutrons. Dans le même
temps, les satellites Fermi et Swift continueront l'observation du ciel à la recherche de
GRBs. Il est probable que ces observations seront rejointes par un nouveau détecteur
d'OG, KAGRA, et par un nouveau satellite dédié aux observations transitoires, SVOM.
Ces nouveaux instruments devront être bien exploités pour étendre les capacités
d'observation du réseau d'observation et maximiser nos chances de réaliser de
nouvelles observations conjointes OG-GRB de fusions d'étoiles à neutrons.
Le chercheur postdoctoral rejoindra l'équipe OG de l'IJCLab sous la supervision de T.
Dal Canton et N. Leroy, dans le but de développer des méthodes d'analyse de données
pour les instruments gamma du SVOM et d'effectuer des analyses conjointes des
données de LIGO-Virgo-KAGRA, de l'instrument GBM sur Fermi et des instruments
GRM et ECLAIRS sur SVOM.

Activités

Le chercheur sera chargé des activités suivantes :
● S'assurer que l'infrastructure existante pour la détection rapide et automatique
des événements OG et GRB coïncidents peut être appliquée aux GRBs
rapportés par SVOM.
● Développer des méthodes d'analyse des données SVOM au sol, permettant la
détection des GRBs les plus faibles qui ne peuvent être détectés à bord.
● Réaliser une analyse conjointe des données 2023 de LIGO-Virgo-KAGRA, Fermi
et SVOM, dans le but de découvrir des fusions d'étoiles à neutrons via leurs
émissions OG et GRB.
● Contribuer à la caractérisation et à l'interprétation astrophysique de ces
découvertes.
● Présenter les méthodes et les résultats des activités susmentionnées dans des
revues et des conférences.
Ces activités sont interdisciplinaires, car elles impliquent divers aspects de
l'astrophysique, de statistique et du calcul scientifique.

Compétences

Le candidat doit avoir une expérience de recherche récente liée à l'analyse des
données OG, des données gamma, ou des deux, y compris des publications dans des
revues pertinentes. Une expérience préalable en astrostatistique, en programmation
scientifique en Python, en environnement Unix et en langage de composition LaTeX est
fortement recommandée. Le candidat doit parler couramment l'anglais et avoir fait
preuve d'un bon esprit d'équipe dans le cadre d'une collaboration internationale.
Expérience professionnelle souhaitée : moins de 2 ans après le doctorat.

Contexte de travail

Le projet sera réalisé au " Laboratoire de Physique des 2 infinis Irène Joliot-Curie "
(IJCLab), qui est une unité mixte de recherche (UMR) du CNRS (IN2P3), de l'Université
Paris-Saclay, et de l'Université de Paris, située à 20 km au sud de Paris sur le campus
d'Orsay et facilement accessible par les transports en commun (RER) en 35 minutes du
centre de Paris. L'IJCLab est né en 2020 de la fusion de cinq laboratoires (CSNSM,
IMNC, IPN, LAL, et LPT). Il compte environ 220 scientifiques permanents et 200 non
permanents, dont 120 doctorants, et 340 ingénieurs, techniciens et personnels
administratifs. Les domaines de recherche du laboratoire sont la physique nucléaire, la
physique des hautes énergies, la physique théorique, les astroparticules,
l'astrophysique et la cosmologie, les accélérateurs de particules, l'énergie et
l'environnement, et la physique de la santé.
Le groupe ondes gravitationnelles de l'IJCLab regroupe 8 chercheur.e.s ou
enseignants-chercheur.e.s ainsi que 3 thésards. Les sujets couverts par le groupe vont
de l'analyse des données du réseau LIGO-Virgo-KAGRA, la mise au point de nouvelles
techniques expérimentales pour les détecteurs d'ondes gravitationnelles, le suivi
d'alertes OG dans le spectre électromagnétique et la détection de sursauts gammas
avec SVOM.
Le chercheur aura la possibilité de rejoindre la collaboration Virgo afin d'avoir un accès
rapide aux données GW récemment acquises, et collaborera avec les scientifiques des
missions Fermi, Swift et SVOM.

Contraintes et risques

Des déplacements de courte durée en France et à l'étranger sont à prévoir.

Informations complémentaires

Déposer lettre de motivation et CV sans aucune rupture de date faisant apparaître les
diplômes, les titres et travaux et l'expérience professionnelle.
Date limite de réception des candidatures: 1er septembre 2022
Le poste étant situé dans une ZRR (zone à régime restrictif), le recrutement est
conditionné par l'obtention d'un avis favorable du HFSD. En conséquence, la date de
prise de fonction est précisée à titre indicatif et pourra être reportée.

On en parle sur Twitter !