En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9012-CHRROB-004 - H/F Chercheur en physique d'une structure nucléaire

H/F Chercheur en physique d'une structure nucléaire

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 6 août 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR9012-CHRROB-004
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : vendredi 16 juillet 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 9 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 728 et 3 145 € bruts mensuels selon expérence
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le post-doc aura comme mission d'exploiter les possibilités avec des intelligences artificielles et des ordinateurs quantiques dans la cadre du multi détecteur AGATA.

Activités

Le post-doc va :
- Faire une synthèse des possible algorithmes qui pourront servir a AGATA
- Mettre en œuvre les algorithmes classiques sur des ordinateurs « quantique » (où des simulations des ordinateurs quantique).

Compétences

Le candidate doit avoir un doctorat en physique où informatique. Des connaissances de réseau neuronal où ordinateurs quantique. Une connaissance pratique de l'anglais est obligatoire.

Contexte de travail

Laboratoire de Physique des 2 Infinis Irène Joliot-Curie est un laboratoire de physique des deux infinis sous tutelle du CNRS, de l'université Paris-Saclay et de l'université de Paris, né en 2020 de la fusion des cinq UMR situées sur le campus universitaire d'Orsay : le Centre de sciences nucléaires et de sciences de la matière (CSNSM), le laboratoire d'Imagerie et modélisation en neurobiologie et cancérologie (IMNC), l'Institut de physique nucléaire d'Orsay (IPNO), le Laboratoire de l'accélérateur linéaire (LAL) et le Laboratoire de physique théorique (LPT).

Les thèmes de recherche du laboratoire sont la physique nucléaire, la physique des hautes énergies, les astroparticules et la cosmologie, la physique théorique, les accélérateurs et les détecteurs de particules ainsi que les recherches et développements techniques et applications associées pour l'énergie, la santé et l'environnement.

La structure dispose de capacités techniques très importantes (environ 280 ingénieurs et techniciens) dans tous les grands domaines requis pour concevoir, mettre au point et en œuvre les dispositifs expérimentaux nécessaires à son activité scientifique : mécanique, électronique, informatique, instrumentation, techniques d'accélération et des techniques de la biologie. Ces forces techniques représentent un atout de premier plan pour la conception, le développement et l'utilisation des instruments nécessaires (accélérateurs et détecteurs). La présence des infrastructures de recherche et des plateformes technologiques rassemblées sur le site du laboratoire constitue également un atout majeur. Enfin, environ 90 ITA des services administratifs et support travaillent aux côtés des scientifiques et ingénieurs.
Le post-doctorant travaillera dans le groupe SDF du Laboratoire qui dispose d'un vaste programme de recherche sur la structure nucléaire. Au sein du groupe, nous mesurons les masses, les proportions électromagnétiques des états fondamentaux et des états expulsés, étudions le processus de fission et les noyaux super lourds via la spectroscopie de désintégration. Le groupe comprend une dizaine de physiciens (chercheurs permanents, post-doctorants et doctorants).

Contraintes et risques

RAS

Informations complémentaires

Soumettez une lettre de motivation et un CV sans date limite indiquant les diplômes, les titres et l'expérience professionnelle et professionnelle.
Les lettres de recommandation doivent indiquer clairement la relation avec le candidat et inclure les coordonnées de l'auteur.

On en parle sur Twitter !