En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9004-RAPGAU-019 - Chercheur post-doctorant en neurovirologie (H/F/X)

Chercheur post-doctorant en neurovirologie (H/F/X)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : lundi 29 juillet 2024 23:59:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Chercheur post-doctorant en neurovirologie (H/F/X)
Référence : UMR9004-RAPGAU-019
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : lundi 8 juillet 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : A partir de 3 021.50 € brut mentsuel
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
Section(s) CN : Neurobiologie moléculaire et cellulaire, neurophysiologie

Missions

Nous recherchons une personne talentueuse et motivée pour rejoindre notre équipe « Dynamique Membranaire & Virus » (MDV) dirigée par le Dr Raphael Gaudin, qui fait partie de l'institut de Recherche en Infectiologie de Montpellier (IRIM) situé sur le campus CNRS de Montpellier, France. Notre équipe possède une expertise reconnue en neurobiologie des infections virales (voir par exemple Ayala-Nunez et al, Nat Comm, 2019 ; Gaudin et al, Trends Mol Med 2021 ; Partiot et al, Nat Microbiol ; Partiot, Gorda et al, EMBO Mol Med, 2024). Nous recherchons un candidat dynamique pour intégrer notre équipe, afin de diriger un projet ambitieux visant à analyser les infections virales d'organoïdes cérébraux humains dérivés de cellules souches et de culture ex vivo d’explant de cortex en utilisant des approches de spectrométrie de masse en collaboration avec des équipes expertes en protéomique. Notre objectif est d'identifier le protéome de cellules individuelles tout en conservant leur localisation spatiale, permettant ainsi de cartographier précisément les perturbations viro-induites dans des modèles physiologiquement pertinents. Le projet est également étroitement lié à des collaborateurs experts en traitement d'images basés sur l'IA, statistiques et protéomique, afin de garantir que toutes les expertises nécessaires sont en synergie pour atteindre nos objectifs. Un financement est disponible pour un jeune chercheur ou une jeune chercheuse pendant un an et demi, avec possibilité de le/la prolonger, afin de mener à bien le projet.

Activités

Culture de cellules souches, différenciation et culture de cellules neurales et organoïdes cérébraux, culture d'explants de tissus humains, préparation d'échantillons pour l'imagerie microscopique, et la microdissection. Techniques classiques de biologie moléculaire et cellulaire, RT-qPCR, western blot, cytométrie en flux, production de virus.

Compétences

Nous recherchons un candidat titulaire d'un doctorat possédant une expertise en neurobiologie au niveau moléculaire et cellulaire et idéalement en culture de cellules souches. De bonnes compétences en microscopie sont également nécessaires. Des connaissances liées à la virologie et/ou à la bioinformatique seront appréciées mais non-obligatoires. Une expérience antérieure, même indirecte, en analyses protéomiques/RNAseq serait un plus. De bonnes compétences écrites et orales en anglais sont requises. Le français n'est pas un prérequis. Le candidat retenu fera preuve d’une attitude positive face aux défis à relever et d’un esprit d’initiative dans la résolution de problème.

Contexte de travail

Le projet proposé se déroulera dans la belle ville côtière de Montpellier, dans le sud de la France. L’IRIM est situé sur un campus CNRS dynamique qui regroupe des laboratoires de recherche spécialisés en biologie cellulaire, génétique, infectiologie, neurobiologie, écologie et chimie. Le campus abrite également des plateformes avancées en microscopie, cytométrie en flux et de laboratoires de niveaux de confinement 2 et 3. Le candidat bénéficiera d’un lieu de travail très dynamique et d’un environnement scientifique et social stimulant. Notre équipe internationale est composée de 15 membres, réunissant des compétences interdisciplinaires et développant un large éventail de connaissances en biologie cellulaire, virologie et neurobiologie. Toutes les interactions dans l’équipe se font en anglais et comprennent des réunions de laboratoire hebdomadaires, des séminaires internes et externes, des retraites d’institut et de laboratoire. L'équipe bénéficie d'une atmosphère conviviale et solidaire, dans le but d'atteindre nos objectifs de résultats et publications, de manières efficaces et rigoureuses. Promouvoir les carrières des individus grâce au mentorat est également une préoccupation collective de l’équipe.

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Contraintes et risques

travail en L2/L3