En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9004-CORBEZ0-006 - CDD Chercheur en microbiologie cellulaire/immunologie (H/F)

CDD Chercheur en microbiologie cellulaire/immunologie (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 1 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR9004-CORBEZ0-006
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mercredi 11 janvier 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 15 février 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2900 euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Manipulation de senseurs cytosoliques par le pathogène bactérien furtif Coxiella burnetii
Notre laboratoire étudie les interactions hôte/pathogène se produisant lors d'une infection par le pathogène bactérien intracellulaire Coxiella burnetii, l'agent causal de la zoonose fièvre Q. Cette bactérie furtive peut envahir et se développer dans un grand nombre de types cellulaires, tels que les macrophages et les trophoblastes. Coxiella possède un système de sécrétion Dot/Icm de type 4b (T4SS) qui permet la sécrétion de protéines effectrices bactériennes. Ces effecteurs participent à la formation d'une niche réplicative intracellulaire nommée Coxiella-Containing Vacuole (CCV) ainsi qu'à l'inhibition de l'apoptose. Notre laboratoire et d'autres ont montré que Coxiella peut atténuer la réponse inflammatoire des cellules infectées pour favoriser la persistance intracellulaire (Mahapatra et al., 2016, Burette et al., 2020, Cunha et al., 2015). Récemment, nous avons identifié des effecteurs supplémentaires capables d'interagir avec plusieurs capteurs cytosoliques de la famille des récepteurs de type NOD (NLR), qui jouent un rôle crucial dans la reconnaissance des pathogènes intracellulaires et la réponse inflammatoire des cellules immunitaires et placentaires.
Le rôle de la personne recrutée sera de caractériser ces protéines effectrices nouvellement identifiées et de déterminer comment Coxiella manipule les NLR de l'hôte pour échapper à la réponse immunitaire innée. C'est une opportunité unique de mieux comprendre les stratégies d'infection de Coxiella.

Activités

- Cultures bactériennes et cellulaires
- Techniques de biologie moléculaire et cellulaire : clonage, expression ectopique, qPCR, immunoprécipitation, analyse Western blot, immunofluorescence, ELISA
- Microscopie : fluorescence, confocale
- Cytométrie en flux
- Tâches courantes de laboratoire : préparation de tampons, gestion des stocks

- Analyse de la littérature

- Co-encadrement de doctorants

- Rédaction et édition d'articles scientifiques

Compétences

- Compétences techniques en microbiologie cellulaire et immunologie
- Aptitudes à la communication en anglais (écrit et oral)
- Esprit d'équipe

Contexte de travail

Le laboratoire est composé de 10 scientifiques (Senior, junior, maître de conférences, ingénieurs et docteurs) et est hébergé à l'Institut de Recherche en Infectiologie de Montpellier (France), qui est soutenu par le CNRS et l'Université de Montpellier. L'Institut est composé de 11 équipes travaillant à la pointe de la recherche sur les maladies bactériennes et virales. Il offre un environnement riche, multidisciplinaire et multiculturel, et donne accès à des installations de pointe en microbiologie (BSL2 et BSL3), microscopie, cytométrie et spectroscopie de masse.

Contraintes et risques

Le candidat ou la candidate travaillera dans des environnements de sécurité microbiologique de niveau 2 (BSL2).

On en parle sur Twitter !