En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8630-MATHUS-021 - Postdoc analyse historique des diagrammes astronomiques, ANR EIDA/ (H/F)

Postdoc analyse historique des diagrammes astronomiques, ANR EIDA/ (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : mardi 23 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Postdoc analyse historique des diagrammes astronomiques, ANR EIDA/ (H/F)
Référence : UMR8630-MATHUS-021
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : PARIS 14
Date de publication : mardi 2 avril 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2992 et 4669 euros brut selon experience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Philosophie, littératures, arts

Missions

EIDA est un projet ANR PRC (ANR-22-CE38-0014) lauréat de l'appel 2022. Il vise à développer une nouvelle critique des diagrammes astronomiques des VIIIe-XVIIIe siècles, présents notamment dans des sources chinoises, sanskrites, arabo-persanes, grecques, hébraïques et latines. Ce projet interdisciplinaire réunit une équipe d'historiens des sciences et des chercheurs en vision par ordinateur qui développeront des algorithmes spécifiques pour la récupération et l'analyse de ces diagrammes historiques.
EIDA considère les diagrammes à la fois comme un patrimoine visuel et comme des outils de raisonnement astronomique ou mathématique dans les sciences astrales. Leur étude à grande échelle nécessite une analyse automatique et fine de leur contenu, souvent peu corrélé à leur aspect visuel et pour lequel aucune solution d'IA satisfaisante n'existe. L'ambition du projet est donc de développer et de mettre en œuvre une approche radicalement nouvelle pour l'étude des diagrammes astronomiques des périodes prémoderne et moderne, en créant et en exploitant des outils d'analyse d'image automatique nouveaux et spécifiques.
Les deux principaux objectifs d'EIDA sont :
de façonner une critique spécifique des diagrammes astronomiques et des normes pour leur édition critique nativement numérique en tenant compte de la variété de leurs fonctions et de leurs modes de circulation ;
de porter cette analyse innovante à une échelle afro-eurasienne sans précédent en développant de nouvelles approches de vision par ordinateur, capables de décomposer un diagramme astronomique en composants pertinents pour l'analyse et l'édition, sans s'appuyer sur une annotation humaine spécifique à l’ensemble de données.
EIDA associe les récents progrès des approches d'analyse par synthèse en vision par ordinateur et les récents tournants visuel et pratique de l'histoire de l'astronomie dans une perspective résolument interdisciplinaire. Cette collaboration est opportune compte tenu de la disponibilité des données et permettra de réaliser des analyses raffinées à une échelle sans précédent, révélant ainsi des résultats historiques inaccessibles autrement. De plus, conformément aux principes de la science ouverte, EIDA développera des outils données ouvertes pour la collecte, l'étude, l'édition et la visualisation de diagrammes via une interface web, inspirée de la plateforme existante DISHAS pour les tables astronomiques. La nouvelle plateforme permettra à la communauté de recherche d'accéder aux outils utilisés pour produire les résultats publiés par EIDA et la publication du code public permettra de poursuivre le développement de nos travaux.

Activités

Le candidat retenu travaillera au sein de l'équipe du projet à l'Observatoire de Paris et consacrera la majeure partie de son temps de travail à son projet de recherche, dans le cadre de ce projet collectif et international. Le post-doctorant participera aux publications conjointes d'EIDA et sera encouragé à organiser des événements scientifiques en lien avec ses recherches (ateliers et séminaires). Il disposera également de fonds de recherche dédiés, notamment pour des voyages dans des bibliothèques ou une participation à des conférences pertinentes.
En accord avec les objectifs d'EIDA, les recherches du candidat retenu contribueront à une meilleure compréhension de la signification documentaire, épistémologique, intellectuelle et culturelle au sens large des diagrammes astronomiques. Ces recherches devront porter sur un corpus bien défini de manuscrits et/ou de sources imprimées choisi par le candidat. Les sources de ce corpus pourront provenir, sans s'y limiter, de l'un ou de plusieurs des domaines de base du projet : chinois, sanskrit, byzantin, arabe/persan, hébreu et latin. Nous encourageons également les propositions explorant des sources dans d'autres langues, telles que celles d'Asie centrale, du Caucase ou d'Afrique.
En s'appuyant sur son propre projet de recherche, le candidat retenu participera activement à la collaboration et aux discussions avec l'équipe du projet, qui comprend des historiens de l'astronomie, des spécialistes de la vision par ordinateur et des ingénieurs en humanités numériques, tant à l'Observatoire de Paris que dans d'autres institutions.
Un des axes de recherche fondamentaux d'EIDA porte sur la nature multiforme de la définition de la similarité d'images. Cette exploration va au-delà des représentations générées par la vision par ordinateur, en s'intéressant à des méthodes plus larges pour établir des regroupements d'images dynamiques et significatifs. Ces regroupements peuvent être influencés par le contexte documentaire, le contenu astronomique ou les styles visuels dans lesquels les images sont créées. Un deuxième axe de recherche central d'EIDA concerne les caractéristiques possibles d'une édition critique nativement numérique des diagrammes astronomiques. En pratique, le candidat retenu contribuera activement à l'exploration de ces questions par l'équipe. Cela pourra impliquer l'animation de séminaires dédiés ou la conduite de tâches collaboratives spécifiques dans le cadre d'EIDA.

Compétences

Les candidats doivent être titulaires d'un doctorat en histoire des sciences, en histoire ou en histoire de l'art. Une solide expérience dans le traitement des sources primaires, en particulier celles liées à l'histoire de l'astronomie, des mathématiques ou de l'histoire de l'art, est fortement appréciée. De plus, un intérêt et une volonté manifestes de travailler avec, et de contribuer au, développement d'outils pour les humanités numériques sont essentiels. D'excellentes compétences en communication écrite et orale en anglais sont requises pour une collaboration fructueuse avec l'équipe internationale du projet.

Contexte de travail

Le poste est basé à l'Observatoire de Paris, au sein de l'équipe d'histoire de l'astronomie dirigée par Christophe Schmit, et rattaché au laboratoire SYRTE (UMR 8630).

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Contraintes et risques

RAS