En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8608-NATCHE-012 - Post-doc en physique des accélérateurs : projet PERLE et ERL H/F

Post-doc en physique des accélérateurs : projet PERLE et ERL H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8608-NATCHE-012
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : vendredi 19 avril 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2693 et 3839 euros brut par mois selon expérience.
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

PERLE (Powerful Energy Recovery LINAC for Experiments) est un projet conçu autour d'un accélérateur multi-tours, basé sur la technologie des radiofréquences supraconductrices, devant être étudié et plus tard implanté à Orsay. Ce projet s'inscrit dans le cadre d'une collaboration entre l'IPN et le LAL (Laboratoire de l'Accélérateur Linéaire), s'inscrivant dans une collaboration internationale. Au-delà du programme expérimental, PERLE sera une installation de pointe conçue pour accroître les progrès sur la technologie des accélérateurs, pour fournir une forte et haute flexibilité pour des études faisceaux pour le développement de composants. Dans sa configuration finale, PERLE délivrera un faisceau d'électrons de 500MeV à l'intensité de 20mA accéléré sur trois passages avec des cavités à 801.6MHz. Un rapport de design conceptuel a été publié en 2017[1].

Dans ce cadre, le(a) candidat(e) réalisera les études de conception détaillée du démonstrateur afin de proposer une structure réaliste dans un bâtiment existant à Orsay. Un pré-design existe à ce jour ; mais celui-ci doit être approfondi. Il doit également prendre en compte des fonctionnalités supplémentaires afin de pouvoir répondre à des besoins scientifiques locaux portant sur d'autres applications que les accélérateurs.

[1] D. Angal-Kalinin, PERLE: Powerful Energy Recovery Linac for Experiments - Conceptual Design Report, https://arxiv.org/abs/1705.08783

Activités

Les activités concernent les études détaillées du design optique de la machine. Une première preuve de principe du lattice a été effectuée à JLab dans le cadre du CDR (Conceptual Design Report) ainsi que pour les énergies de PERLE à 500MeV. Le(a) candidat(e) devra approfondir les études du design optique de la machine. Il(elle) réalisera des analyses détaillées des effets collectifs dans les arcs durant les phases d'accélérations et de récupération. Le(a) candidat(e) évaluera l'impact sur les optiques d'une modification de l'énergie d'injection de 5MeV à 7MeV, et étudiera le phasage du démarrage de la machine avec un seul cryomodule. Le(a) candidat(e) évaluera l'optique faisceau dans les arcs et ses conséquences.

Compétences

Il est nécessaire d'avoir un haut niveau de connaissances et de pratique dans le design des accélérateurs et en optique des faisceaux.
Connaissances approfondies des outils de la dynamique faisceaux comme Elegant, MADX …
Langues : français et anglais (écrit, oral)
Autonomie, capacité d'organisation et aptitude à rendre compte.
Capacités de communication et d'argumentation, de synthèse et d'analyses critiques.
Capacités à apprendre et à développer des compétences, flexibilité.
Faculté d'adaptation et de créativité.

Formation :
Diplôme exigé : doctorat
Domaine de formation : Physique des accélérateurs, physique hautes énergies
Niveau : débutant(e) accepté(e) et jusqu'à trois ans d'expériences

Contexte de travail

L'IPN Orsay est un laboratoire CNRS/IN2P3 (Institut de Physique Nucléaire et de Physique des Particules) disposant d'environ 305 personnels. Le laboratoire est localisé sur le campus de l'Université Paris-Sud, Université Paris-Saclay à Orsay. Le campus est situé à 20 kms au sud de Paris et facilement accessible en RER en 35 minutes.
Le laboratoire est composé en 4 divisions. La Division Recherche effectue des recherches en physique nucléaire, en astrophysique en radiochimie et dans les thématiques pluridisciplinaires dans un contexte local, national et international. Les deux Divisions techniques : Accélérateurs (DA) et Instrumentation et Informatique (D2I), étudient et réalisent des dispositifs expérimentaux dans une approche originale en développant des cavités accélératrices pour les accélérateurs linéaires et la cryogénie pour la première et en mariant différentes technologies comme la détection, la mécaniques, l'électronique et l'informatique pour la seconde. Les services administratifs et logistique/infrastructure sont rassemblés dans la DALI.
Le groupe MOCA (Modélisation, Calculs) de la Division Accélérateurs est composé de 5 personnes engagées dans différentes thématiques de la conception des accélérateurs et associées à des projets comme MYRRHA, SPIRAL2, FCC, MLL-TRAP.
L'agent sera sous l'autorité du responsable du groupe MOCA Modélisation Calculs.

Le projet PERLE s'inscrit dans un effort collaboratif entre des laboratoires locaux : le LAL et l'IPN ainsi que dans une collaboration internationale avec le CERN, JLAB, AsTEX Daresbury, Liverpool University et BINP-Novosibirsk.
Une collaboration spécifique pourra être faite avec le CERN et BINP-Novosibirsk concernant le design des aimants. Une collaboration ultérieure avec BINP-Novosibirsk se montera dans le cadre du projet H2020 CREMLINplus, mise en place pour favoriser la coopération scientifique entre la Fédération de Russie et l'Union européenne en matière de développement et d'exploitation scientifique d'infrastructures de recherche de grande envergure.
Une partie expérimentale des activités pourra être réalisée durant la qualification de l'installation CBeta facility à l'Université de Cornell aux Etats-Unis (https://www.classe.cornell.edu/Research/ERL/CBETA.html).

Des missions de travail en France, en Europe et aux Etats-Unis sont à prévoir (environ une fois par mois).

On en parle sur Twitter !