En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8523-RAOTOR-001 - Ingénieur d'études en Biologie (H/F)

Ingénieur d'études en Biologie (H/F)


Date Limite Candidature : vendredi 10 décembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8523-RAOTOR-001
Lieu de travail : VILLENEUVE D ASCQ
Date de publication : vendredi 19 novembre 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 9 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2 130,55 € et 2 715,72 € selon expérience.
Niveau d'études souhaité : Bac+3
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le projet interdisciplinaire Chronobiologie hépatique vise à disséquer la réponse de l'horloge circadienne de cellules uniques. L'objectif est d'assimiler les données expérimentales des approches biophotoniques et microfluidiques dans un modèle mathématique prédictif et démontrer comment les oscillations de l'horloge peuvent être remodelées par l'administration de composés appropriés. Le/La candidat(e) participera aux expériences de biologie cellulaire, en étroite collaboration avec deux doctorants.

Activités

Il/Elle sera chargé(e) de réaliser des travaux de biologie cellulaire (culture de cellules eucaryotes, transfection, génération de lignées cellulaires stables, immunofluorescence), biologie moléculaire (clonage, PCR) et biochimie (Western-blot, CoIP). Il/Elle participera aux études de biologie cellulaire par microscopie.

Compétences

De formation biologiste (au minimum Licence), le/la candidat(e) doit avoir une pratique en laboratoire de recherche, maîtriser les techniques de biologie cellulaire et biologie moléculaire, savoir travailler de manière autonome, être capable de discuter avec une équipe interdisciplinaire, avoir un intérêt pour la microscopie de fluorescence.

Contexte de travail

La plupart des fonctions biologiques reposent sur des réseaux de régulation complexes où un ensemble de gènes et de protéines interagissent de manière à traiter l'information biologique disponible et à prendre la décision adaptée. La dynamique de ces réseaux, constitués de nombreuses boucles de rétroaction enchevêtrées, est complexe et leur compréhension nécessite des approches quantitatives, faisant notamment appel à la modélisation mathématique et à la simulation numérique.
C'est par exemple le cas de l'horloge circadienne, qui se synchronise au cycle jour/nuit pour donner à l'organisme une mesure du temps et orchestrer différents processus physiologiques, en accord avec le moment de la journée. Les dérèglements de cette horloge sont fréquemment associés à des pathologies, et il est important de comprendre les mécanismes menant à une dysfonction de l'horloge, afin d'élaborer les stratégies possibles pour y remédier. Le groupe de chronobiologie du laboratoire Physique des Lasers, Atomes et Molécules (PhLAM) développe une approche interdisciplinaire de modélisation de l'horloge circadienne hépatique. Pour cela, il développe des techniques de pointes en biophotonique, microfluidique et en modélisation mathématique pour comprendre, disséquer et manipuler le réseau biochimique qui contrôle cette horloge. Ce travail est réalisé en étroite collaboration d'autres groupes de biophotonique du laboratoire et d'équipes extérieures spécialistes de microfluidique ou des mécanismes des cellules hépatiques.

On en parle sur Twitter !