En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8520-FRELEF-076 - Chercheur en Chimie Analytique H/F

Chercheur en Chimie Analytique H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 17 décembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8520-FRELEF-076
Lieu de travail : VILLENEUVE D ASCQ
Date de publication : jeudi 5 novembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : à partir de 2675 euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le/La chercheur CDD fera partie de l'équipe NBI de l'IEMN en charge du développement des surface plasmiques(SPR) pour la détection des virus. Il/Elle travaillera sous la supervision de Sabine Szunerits dans le cadre du projet CorDial-S ayant pour objet le developpement d'un diagnostic rapide pour le COVID -19.

Activités

Le chercheur contribuera en particulier à différents aspects :

• Optimisation de la surface de SPR
• Chimie de surface
• Analyse des données et analyse des échantillons cliniques
• Publications

Compétences

Thèse récente dans domaine de chimie de surface, SPR
Maîtrise de l'anglais et du français, aussi bien à l'écrit qu'à l'oral
Capacité à travailler en équipe sur des projets pluridisciplinaires

Contexte de travail

L'IEMN est un laboratoire pluridisciplinaire localisé sur plusieurs sites de l'agglomération lilloise et à Valenciennes. Il compte 170 chercheus, 80 ingénieurs et 140 doctorants. Le groupe Nanobiointerface que rejoindra le candidat retenu est localisé sur le Campus Haute Borne du CNRS (bâtiment IRI)

Contraintes et risques

n/a

On en parle sur Twitter !