En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8518-PHIDUB0-002 - Expert-e en ingénierie logicielle pour le traitement de données de missions d'observation de l'atmosphère (H/F)

Expert-e en ingénierie logicielle pour le traitement de données de missions d'observation de l'atmosphère (H/F)


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8518-PHIDUB0-002
Lieu de travail : VILLENEUVE D ASCQ
Date de publication : mardi 1 septembre 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 2 novembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2400 et 2600 euros bruts mensuels selon qualification et expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le Laboratoire d'Optique Atmosphérique recrute un(e) ingénieur(e) ayant des compétences relatives au traitement des données. La personne recrutée sera chargée de développements informatiques pour les traitements et l'analyse des données d'observation de la Terre à partir d'instruments aéroportés ou spatiaux. En particulier le travail s'inscrit dans le cadre des activités préparatoires à la mission 3MI (EUMETSAT) et plus généralement de l'exploitation en synergie avec les instruments de l'EPS-SG (3MI, UV-NS / Sentinel 5, VII, IASI-NG, ICI). Dans un premier temps l'ingénieur(e) retenu(e) prendra en charge le développement et la validation des chaines de traitement scientifiques pour l'exploitation des données couplées 3MI et IASI-NG. Dans un deuxième temps on abordera le couplage de 3MI avec l'instrument UV-NS / Sentinel 5. Le travail sera réalisé en interaction étroite avec les partenaires scientifiques. Les candidats devront avoir une grande capacité d'autonomie et une bonne aptitude au travail en équipe. Les développements se feront avec une démarche qualité rigoureuse (documentation, normes de codage).

Activités

- Piloter le projet sur tout ou partie de son cycle de vie
- Assurer un rôle de conseil et d'expertise
- Assurer la conception de la solution au moyen d'expertises approfondies
- Réaliser tout ou partie d'un développement logiciel (maquettage, spécification, conception, codage et tests)
- Apporter auprès des chercheurs d'un domaine une expertise dans l'utilisation des méthodes mathématiques et des techniques informatiques pour la modélisation et la simulation d'un phénomène physique
- Concevoir des méthodes pour la modélisation, le calcul et la visualisation des résultats
- Participer à des projets de recherche au plan national et international et aux publications associées
- Choisir les normes de programmation adaptées
- Évaluer la charge de travail liée au développement logiciel
- Analyser les besoins et constituer le cahier des charges des projets
- Contrôler les sorties, en termes de qualité informatique (tests unitaires, cohérences) mais aussi de qualité des produits (visualisation, graphiques, validation, ...)
- Maintenir les applications (diagnostiquer les défauts, les corriger,...) et les faire évoluer
- Rédiger des documentations développeur et utilisateur
- Mettre en œuvre l'application (installation, assistance, formation)

Compétences

Formation souhaitée :
- Ingénieur(e) grande école ou équivalent, spécialité informatique
- Thèse dans le domaine de la télédétection spatiale
- Master / Master Pro Informatique 


Compétences requises :
- Maîtrise d'au moins deux langages informatiques (C/C++, Python, Fortran 77/90, ou IDL)
- Maîtrise des langages de script (bash, perl)
- Maîtrise des méthodes et techniques de programmation
- Savoir rédiger une documentation technique en français et en anglais
- Savoir structurer et planifier son travail
- Avoir le goût du travail en équipe et du service aux utilisateurs
- Faire preuve d'autonomie et de rigueur
- Savoir écouter, analyser et synthétiser les demandes des utilisateurs

Compétences complémentaires souhaitées
- Avoir l'expérience de l'environnement Unix ou Linux
- Avoir l'expérience des outils de développement (CVS, Git ...)
- Avoir des connaissances en physique
- Posséder des notions de télédétection spatiale (instrumentation, orbitographie, projections géographiques, …)
- Connaître les formats de stockage de données (HDF, netCDF ...)

Contexte de travail

Les équipes du Laboratoire d'Optique Atmosphérique étudient les différents composants de l'atmosphère, principalement les nuages, les aérosols qui sont de fines particules d'origine anthropique ou naturelle (poussières désertiques, feux de biomasse, aérosols marins, urbains et volcaniques) et certains gaz (ozone, vapeur d'eau, dioxyde de soufre). Nuages, aérosols et gaz interagissent avec les rayonnements solaire et tellurique (infrarouge thermique) et jouent ainsi un rôle majeur dans le bilan énergétique de la Terre. L'étude des variations du climat nécessite donc de connaître les propriétés physico-chimiques de ces différents composants atmosphériques et leurs interactions mutuelles. Ces connaissances sont également requises pour comprendre, surveiller, modéliser et prévoir les événements pouvant impacter les activités humaines tels que des épisodes de forte pollution atmosphérique ou le développement de nuages convectifs à l'origine de précipitations intenses.

Pour répondre à ces différentes questions, le LOA rassemble des compétences observationnelles et de modélisation complémentaires qui permettent de déterminer :
1. la répartition spatio-temporelle des aérosols, des nuages et de leurs précurseurs gazeux,
2. leurs propriétés micro-physiques (taille, forme), chimiques, hygroscopiques, optiques et radiatives,
3. ainsi que leur impact sur l'atmosphère et le rayonnement atmosphérique.

Les activités de recherche du LOA sont menées par deux équipes spécialisées dans l'étude des aérosols et des nuages respectivement, qui sont également animées par des recherches transverses sur les interactions aérosols-nuages.
Fort d'une compétence historique en modélisation du transfert radiatif dans l'atmosphère, le laboratoire a une expertise internationalement reconnue en matière de télédétection depuis l'espace et plus récemment depuis le sol. Son expertise couvre une vaste gamme spectrale, qui s'étend des domaines ultraviolet et solaire à l'infrarouge thermique et aux ondes millimétriques. Le laboratoire est ainsi centre d'expertise du Pôle national AERIS (Pôle de données et services atmosphériques).
Le laboratoire s'investit également dans le développement d'instruments de mesure, déployés au sol ou embarqués sur avion pour servir de prototypes spatiaux. Le LOA est en particulier très investi sur la préparation à la mission spatiale 3MI (EUMETSAT/ESA). En effet, les trois missions successives POLDER auxquelles le LOA a largement contribué trouvent une continuité dans la préparation par EUMETSAT de son prochain système d'observation polaire EPS-SG (European Polar System - Second Generation). L'héritage POLDER trouve ainsi une prolongation d'envergure à travers la mission 3MI (Multiview, Multichannel, Multipolarisation Imager). En raison de son implication forte sur l'ensemble des missions POLDER, le LOA a été sélectionné par EUMETSAT pour supporter le développement de 3MI au travers de différentes études.
Les conditions de recrutement sont susceptibles d'être modifiées en fonction des conditions sanitaires.

On en parle sur Twitter !