En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8518-CELCOR-001 - Ingénieur (H/F) de recherche en Sciences Atmosphériques ou Traitement de données stéréoscopiques

Ingénieur (H/F) de recherche en Sciences Atmosphériques ou Traitement de données stéréoscopiques


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8518-CELCOR-001
Lieu de travail : VILLENEUVE D ASCQ
Date de publication : mardi 17 avril 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 16 avril 2018
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Rémunération entre 2400 et 2800 euros bruts mensuels selon qualification et expérience
Niveau d'études souhaité : Supérieur à bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le contrat se place dans le cadre de la mission spatiale Franco-Israélienne C3IEL (Cluster for Climate and Cloud Imaging of Evolution and Lightning) issue d'une collaboration entre les agences spatiales Française (CNES) et Israélienne (ISA). L'étude portera en particulier sur les instruments CLOUD dont l'objectif principal est la télédétection de la vitesse de développement de nuages convectifs.
Le concept prévu repose sur l'observation simultanée, à haute résolution spatiale (quelques dizaines de mètres), de nuages convectifs par trois imageurs fonctionnant dans le domaine visible. La durée de l'observation prévue est d'une centaine de secondes avec un échantillonnage d'une dizaine de vues à différents angles.
Les travaux à mener consistent à démontrer la faisabilité de la restitution du développement du nuage en s'appuyant sur des simulations réalistes.

Activités

La personne recrutée devra
- simuler, à l'aide du modèle de transfert radiatif atmosphérique tridimensionnel 3DMCPOL du laboratoire, les luminances observées par les trois imageurs. Les propriétés des nuages seront issues d'un modèle de turbulence LES (Large Eddy Simulation) qui permet de modéliser des champs nuageux à des résolutions spatiales décamétriques.
- Développer une méthode permettant de reconstruire l'enveloppe 3D des nuages par stéréoscopie et d'en suivre le développement . Cette méthode pourra s'appuyer sur les développements récents en stéréoscopie spatiale utilisée pour la restitution de modèles numériques de terrain.

- Effectuer différents tests afin de déterminer les avantages et limites liés à l'instrument en termes de résolution, d'échantillonnage, de configuration géométrique (incidence solaire et angles d'observation) mais aussi selon le type de nuages convectifs (convection peu profonde de type cumulus à très profonde de type cumulonimbus). La meilleure configuration instrumentale sera ainsi sélectionnée en interaction forte avec des experts instruments et performance du CNES.

Compétences

- Bonne expérience en programmation (fortran, matlab ou python)
- Connaissances en transfert radiatif et/ou stéréo-restitution
- Des connaissances en sciences atmosphériques seraient un avantage

Contexte de travail

La mission s'exercera au Laboratoire d'Optique Atmosphérique (LOA http://www-loa.univ-lille1.fr), au sein de l'équipe « Interactions Rayonnement – Nuages » (IRN). Les activités de l'équipe de recherche IRN ont pour objet le transfert radiatif dans les atmosphères nuageuses et l'étude des nuages principalement par télédétection spatiale ou aéroportée.

Contraintes et risques

possibilité de renouvellement pour une durée de 12mois

On en parle sur Twitter !