En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8261-MAUGUI-004 - Post-doctorat en biologie moléculaire : contrôle de la traduction chez les bactéries (H/F)

Post-doctorat en biologie moléculaire : contrôle de la traduction chez les bactéries (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 30 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8261-MAUGUI-004
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : mercredi 9 juin 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 8 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2700 et 3800 euros bruts mensuels en fonction de l'expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Nous recherchons un post-doc motivé et expérimenté pour participer à un projet de recherches sur la compréhension des mécanismes moléculaires du contrôle de la traduction bactérienne.

Activités

La personne s'intéressera au contrôle traductionnel de l'expression des gènes chez la bactérie modèle Escherichia coli, et plus particulièrement aux déterminants de l'ARNm dans ce processus. Cette étude se fera d'une part sur certains gènes modèles, mais également à l'échelle du transcriptome par des approches haut-débit.

Compétences

La personne devra être en possession d'un doctorat en biologie et de 3 ans d'expérience après la thèse. Une expertise solide en bactériologie, biologie moléculaire et biochimie de l'ARN est requise. Une expérience précédente en biologie des ribosomes et/ou analyse bioinformatique de données RNAseq sera considérée comme un atout. Une bonne communication en anglais écrit et oral est indispensable.

Contexte de travail

La personne travaillera sous la direction de Maude Guillier au sein du groupe « Contrôle de l'expression génique par les ARN » de l'UMR8261 du CNRS. Le groupe est constitué de 4 statutaires et 4 CDD, et la personne recrutée sera amenée à interagir avec l'ensemble des membres du groupe. Ce groupe fait partie de l'unité « Expression Génique Microbienne », l'une des 5 unités de l'IBPC, situé au centre de Paris.

Informations complémentaires

Les candidats doivent fournir un CV détaillé, lettre de motivation et les contacts de trois références.

On en parle sur Twitter !