En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8247-ANNLEH-001 - Post-doctorat Approches analytiques et techniques des dorures de peintures (H/F)

Post-doctorat - approches analytiques et techniques des dorures de peintures (H/F)

This offer is available in the following languages:
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 13 décembre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

General information

Reference : UMR8247-ANNLEH-001
Workplace : PARIS 01
Date of publication : Tuesday, November 22, 2022
Type of Contract : FTC Scientist
Contract Period : 16 months
Expected date of employment : 2 January 2023
Proportion of work : Full time
Remuneration : entre 2805 et 4083 euros bruts mensuels selon l'expérience
Desired level of education : PhD
Experience required : Indifferent

Missions

Ce post-doctorat de 16 mois à compter du début 2023 s'inscrit dans le cadre du projet AORUM financé par l'ANR (HAR/université Paris Nanterre (coord. général Romain Thomas) ; C2MRF/IRCP/CNRS ; CRC/MNHN/CNRS ; ETIS/CNRS/CYU) sur l'étude de l'or en tant que matériau pictural dans les pratiques artistiques en Europe occidentale, aux XVIe et XVIIe siècles. Le projet rassemble des spécialistes des sciences humaines et sociales (historiens de l'art/ conservateurs), des chimistes, des physiciens, des restaurateurs, des spécialistes d'humanités numériques. Les objectifs du projet AORUM sont de rassembler un corpus inédit de peintures, de les étudier selon les questionnements fondamentaux de l'histoire de l'art (iconographie, histoire sociale, histoire du goût, …) ; d'étudier aussi, dans une démarche interdisciplinaire (histoire matérielle de l'art/Technical art history - physico-chimie des matériaux du patrimoine), l'histoire des techniques de mise en œuvre de l'or ; d'analyser les propriétés optiques des dorures et les dispositifs historiques de perception des effets lumineux dans les œuvres ; enfin de gérer l'ensemble des données en lien avec l'Equipex ESPADON et de valoriser les données en direction des communautés impliquées dans le projet, mais aussi du grand public.
Dans ce contexte, le post-doctorat aura pour mission d'approfondir largement les connaissances sur les techniques de dorure employées par les peintres d'Europe occidentale aux XVIe et XVIIe siècles.

Activities

Avec l'équipe de physico-chimistes du projet AORUM, le.la post-doctorant.e rassemblera des données physico-chimiques sur la matérialité et les techniques de mise en œuvres des dorures de quelques dizaines de peintures de musées français, in situ et sur échantillons.
La personne recrutée aura à recueillir des arguments objectifs, sur la base d'analyses de certaines œuvres du corpus, de micro-prélèvements nouveaux et anciens, et d'éprouvettes modèles, afin de préciser les pratiques de dorures et leurs matériaux associés.
La personne recrutée aura pour tâches principales :
- la caractérisation de l'organisation spatiale et de la composition chimique des dorures et des couches associées (feuilles ou particules métalliques, adhésif-support de la dorure, éléments sur-jacents) à partir d'échantillons historiques par analyse élémentaire avec étude de la microstructure (MEB-FEG-EDX) et par analyse moléculaire et structurale (imagerie IRTF, diffraction des rayons X) – analyse multicouche et répartition des phases et éléments chimiques
- l'accompagnement d'analyses in-situ de dorure sur des peintures par fluorescence X. Des missions en musées seront à prévoir et à organiser – étude des dorures non-invasive
- la mesure d'épaisseur de feuilles métalliques par microscopie électronique après polissage ionique et l'accompagnement d'analyses PIXE et RBS par faisceau d'ions (accélérateur) – épaisseur des feuilles métalliques et profil de composition
Ces résultats permettront de mieux comprendre la nature des matériaux et techniques de dorure.

La synthèse des analyses collectées à partir des œuvres par le.la post-doctorant.e sera complétée par une recherche dans les archives scientifiques des laboratoires de conservation en Europe - auquel il.elle pourra participer directement en fonction de l'avancement des analyses (tâche secondaire) - afin de contribuer à une classification des dorures de cette période et à une cartographie historique des usages des diverses techniques de dorure en Europe occidentale aux 16e et 17e s.

Les données seront traitées pour être confrontées et discutées en interdisciplinarité avec l'ensemble des partenaires du projet (historiens de l'art, physiciens opticiens, conservateurs, restaurateurs). La personne recrutée contribuera enfin à un ensemble d'activités de valorisation du projet.

Skills

- Connaissances approfondies en sciences des matériaux du patrimoine
- Maîtrise des méthodes d'analyses élémentaires, moléculaires et structurales (MEB-EDS avec approche semi-quantitative, IRTF, DRX)
- Capacité à travailler de manière autonome
- Capacité de synthèse, de mise en forme, rédactionnelle (comptes-rendus, articles…) et de présentation (français, anglais)
- Travail collaboratif dans une démarche respectant la déontologie, partage de l'information, et esprit d'équipe
- Connaissance appréciée des problématiques liées aux biens culturels
- Capacités de dialogue et de travail en interdisciplinarité avec l'archéométrie, les sciences humaines et sociales, la conservation et la restauration
- Maitrise de l'anglais (lu, écrit, parlé)

Work Context

Le.la post-doctorant.e travaillera dans l'équipe Peinture-Physico-Chimie des Matériaux Témoins de l'Histoire du C2RMF-Ministère de la Culture/IRCP-UMR8247 CNRS, (https://www.ircp.cnrs.fr/la-recherche/equipe-pcmth), sous la responsabilité de Anne-Solenn Le Hô.
Il.elle sera basé au C2RMF (Paris 1er). Il.elle travaillera directement avec les chimistes et physiciens du C2RMF/IRCP. Il travaillera en interaction avec les autres post-doctorants du projet AORUM (histoire de l'art et optique), le coordinateur général du projet, et sera également amenée à interagir régulièrement avec l'ensemble de l'équipe du projet.

Constraints and risks

Le/La post-doctorant.e sera amené à travailler dans des laboratoires de physico-chimie et sera soumis.e au règlement intérieur de l'établissement de recrutement et d'accueil et à des contraintes imposées par les normes en vigueur en termes de risque chimiques et de radioprotection lorsqu'il/elle sera amené à travailler avec des rayonnements ionisants.
Des déplacements sont à prévoir, avec des analyses en musées.

We talk about it on Twitter!