En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8234-JEASIA-001 - Post-doctorat en chimie des matériaux (H/F)

Post-doctorat en chimie des matériaux (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : lundi 19 août 2024 00:00:00 heure de Paris

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Post-doctorat en chimie des matériaux (H/F)
Référence : UMR8234-JEASIA-001
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : mardi 21 mai 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 889,51 à 3 321,55 € (en fonction de l'expérience)
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
Section(s) CN : Chimie des matériaux, nanomatériaux et procédés

Missions

Le candidat participera au projet ANR 2D-ME (micro 2D Magnéto-Electrophorèse : un nouveau concept en chimie analytique pour des applications en nanosciences) et sera en charge de l'élaboration de nanoparticules magnétiques de taille, de composition et de forme contrôlées.

Activités

Synthèse de nanoparticules magnétiques
Caractérisations physico-chimiques et physiques

Compétences

Les candidats doivent être titulaires d'un doctorat en chimie des matériaux avec une expertise dans l'élaboration et la caractérisation de nanomatériaux magnétiques. Ils devront être force de proposition quant aux méthodes de synthèse à adopter, y compris à développer dans le laboratoire PHENIX, selon la taille, la composition et la forme des nanoparticules magnétiques visées. Ils devront donc être capable de travailler de manière indépendante et de développer de nouveaux protocoles de synthèse de nanoparticules magnétiques.

Contexte de travail

L’objectif du projet ANR 2D-ME est la mise au point d’une nouvelle méthode d’analyse et de séparation de nanoparticules basée sur l’application simultanée d’un champ électrique et d’un champ magnétique.
Le projet est coordonné par une équipe de l’Institut Galien Paris Saclay, experte en électrophorèse capillaire, notamment pour la caractérisation de nanoparticules. Le second partenaire est l’Institut Néel (Grenoble), dont les membres apportent leur expertise en micro-fabrication d’aimants. Enfin, le dernier partenaire est l’équipe Colloïdes Inorganiques du laboratoire PHENIX. Notre rôle consistera dans un premier temps à fournir des nanoparticules magnétiques, sphériques, de taille et de composition variables et contrôlées, avec différents profils de charge de surface, qui serviront de standards pour la conception du prototype. Dans un second temps, notre objectif sera d’élaborer des nanoparticules magnétiques anisotropes, par des voies de synthèses dont l’optimisation reposera sur l’utilisation de cette nouvelle méthode afin de démontrer son potentiel quant à la caractérisation de nanoparticules magnétiques.