En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8222-KATGUI0-002 - Chercheur junior en Océanographie physique (H/F)

Chercheur junior en Océanographie physique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 11 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR8222-KATGUI0-002
Lieu de travail : BANYULS SUR MER
Date de publication : mardi 20 septembre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : De 2833 à 4003 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

La personne recrutée sera chargée de développer un modèle spatial haute résolution (maillage horizontal à moins de 100 m) pour la simulation de la circulation océanique tridimensionnelle autour des îles Nicobar et Andamans, et de réaliser des simulations de cette circulation, si possible validées, pendant au moins 3 années consécutives et de les valoriser dans une publication.

Activités

- recherche de données bathymétriques haute résolution autour des îles Nicobar et Andamans
- recherche de forçages atmosphériques et océaniques à grande échelle pour la zone des îles Nicobar et Andamans
- construire un maillage haute résolution pour Symphonie adapté autour des îles Nicobar et Andamans
- rechercher les données d'observation des flux existant dans la zone de simulation
- réaliser une simulation avec le code numérique Symphonie sur 3 années consécutives incluant la période pendant laquelle des observations de courant ont été trouvées (le cas échéant)
- évaluer la qualité de ces simulations
- rédiger une publication exploitant ces simulations

Compétences

Connaissances: Doctorat en physique de l'océan ou de l'atmosphère, connaissances en géophysique externe, mathématiques avancées et traitement du signal (transformée de Fourier, discrétisation et intégration d'équation différentielle, transformation conforme), connaissances en système de projection géographique et en cartographie, connaissances sur les observations en océanographie.
Maîtrise de l'anglais (écrit, lu et parlé).

Compétences techniques: Maîtrise d'un code numérique de simulation de la circulation océanique, production de shell script et maîtrise de l'environnement Unix/Linux, maîtrise de la compilation et du codage en Fortran 90, maîtrise des référentiels de données océanographiques et atmosphériques et du format Netcdf, bonne connaissance d'un langage interprété (Python, Matlab, etc.), la connaissance d'un SIG serait un plus, rédaction d'articles scientifiques (au moins une publication en tant que 1er auteur dans une revue à comité de lecture).

Compétences transverses : Gestion de projet, Méthodologie et esprit d'analyse, Communication et Adaptabilité

Qualité: Avoir l'esprit pratique, savoir conduire ses recherches avec efficience et en cohérence avec la politique d'intégrité scientifique du CNRS

Contexte de travail

Le candidat sera intégré dans l'équipe du projet intitulé : Comprendre la vulnérabilité et la résilience des écosystèmes coralliens des îles Andaman et Nicobar au changement climatique. Il s'agit d'un projet collaboratif et interdisciplinaire entre le Dr Kartik Shanker de l'IISc (kslab.weebly.com) et le Dr Katell Guizien du CNRS, France, financé par le Centre indo-français pour la promotion de la recherche avancée (CEFIPRA). Le poste sera principalement occupé en France au Laboratoire d'Ecogéochimie des Environnements Benthiques (LECOB, www.lecob.obs-banyuls.fr), mais le projet offrira de nombreuses opportunités de déplacement et de collaboration. Le LECOB (UMR 8222) est un laboratoire commun de Sorbonne Université et du CNRS, hébergé à l'Observatoire Océanologique de Banyuls. Ce laboratoire comprend 17 personnes (11 chercheurs et 6 techniciens/ingénieurs) aux compétences complémentaires (biologie marine, biogéochimie, physique, chimie, géologie) pour développer des recherches en écologie benthique marine et favoriser une formation scientifique solide pour l'aménagement de l'espace marin.

Résumé du projet CEFIPRA
Les récifs coralliens sont de plus en plus sensibles aux perturbations liées au changement climatique. Prévoir l'impact du changement climatique sur la biodiversité marine et la capacité potentielle de l'écosystème à s'adapter à ce changement nécessite une compréhension globale des comportements des espèces individuelles et des processus écologiques qui animent le système. Afin de comprendre les effets et les implications des changements liés au changement climatique sur les écosystèmes récifaux des îles Andaman et Nicobar, une approche en quatre volets est proposée. Le projet vise à étudier les processus à long terme de l'écosystème des récifs coralliens à l'aide de méthodes écologiques classiques basées sur la plongée sous-marine, complétées par de nouvelles techniques utilisant des structures autonomes de surveillance des récifs (ARMS). De plus, l'effet des perturbations anthropiques sur la dynamique trophique marine, c'est-à-dire la présence et l'abondance relative des prédateurs au sommet dans les écosystèmes récifaux, sera étudié à l'aide de systèmes vidéo sous-marins appâtés à distance (BRUVS). La modélisation océanographique pour étudier la dispersion des larves des principales espèces de coraux scléractiniens améliorera notre compréhension de la connectivité entre les récifs, et donc de la résilience et de la vulnérabilité aux perturbations liées au changement global. Enfin, le projet propose de créer un cadre de cogestion au sein de la communauté locale (pêcheurs, autorité locale de gestion) pour assurer la collaboration entre les acteurs, et le renforcement des capacités de gestion locale pour un meilleur suivi et gestion des aires protégées.

Localisation : Le chercheur travaillera à Banyuls-sur-mer (FRANCE) au Laboratoire d'Ecogéochimie des Environnements Benthiques (Observatoire océanologique de Banyuls, avenue Pierre Fabre).

Contraintes et risques

NO

Informations complémentaires

PROCÉDURE DE DEMANDE
Vous devrez inclure les documents suivants dans votre demande :
- Une lettre de motivation exprimant votre intérêt et votre adéquation au poste.
- Un CV — incluant les contacts pour trois références.
- Un résumé de recherche de votre thèse de doctorat
La date limite pour postuler au poste est le 31 octobre 2022. Le poste doit être pourvu d'ici le 1er décembre 2022.
Les candidats présélectionnés seront interviewés en ligne et au fil de l'eau avant la sélection finale.

On en parle sur Twitter !