En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8181-JERDHA-003 - JC Catalyseurs hétérogènes H/F

JC Catalyseurs hétérogènes H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8181-JERDHA-003
Lieu de travail : VILLENEUVE D ASCQ
Date de publication : lundi 29 avril 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 10 juin 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2643 et 3767 euros bruts selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

En vue du développement d'activités de changement d'échelle de la production de catalyseurs hétérogènes, le CNRS recrute un.e jeune chercheur.se ayant une expérience dans les domaines de la synthèse de supports de catalyseurs et le dépôt de phases actives pour une durée de 18 mois. Ses activités de recherche seront hébergées par l'Unité de Catalyse et de Chimie du Solide, équipe Matériaux pour la Catalyse (responsable : Sébastien Royer), ainsi que par l'Institut Michel-Eugène Chevreul, plateforme UPCAT (responsables : Sébastien Royer & Christian Courtois).

Activités

- Développement de savoir-faire expérimentaux liés aux activités de la plateforme (synthèse de solides poreux et/ou divisés, dépôt de phases actives métalliques, caractérisations extensives, application pour la conversion de molécules biosourcées, rédaction de rapports et d'articles scientifiques).
- Participation aux tâches administratives liées à la mise en place de la plateforme (installation de nouveaux matériels, validation des appareils, participation à la rédaction de notices d'utilisations, implication dans la formation et le suivi d'utilisateurs).

Compétences

- Diplôme de doctorat en Chimie des matériaux ou Catalyse Hétérogène (ou équivalent)
- Savoir-faire technique en synthèse de supports poreux et en imprégnation de phases métalliques
- Bonne connaissance pratique des techniques de caractérisation classiques (MEB/MET, physisorption d'azote, DRX, TPR-TPO)
- Bonne maîtrise du français et/ou de l'anglais, appuyée par une production de documents scientifiques dans une de ces deux langues.

Contexte de travail

Le projet ARCHI-CM, porté par l'Institut Michel-Eugène Chevreul situé sur le site de la faculté des Sciences et Technologies de l'Université de Lille, vise à répondre aux défis sociétaux dans les domaines de la bio-économie, de l'énergie durable et des matériaux avancés. L'objectif du pôle bio-économie,dans lequel s'inscrit le développement de la plateforme UPCAT,est de mettre en œuvre le concept scientifique original d'architecture des matériaux (ici essentiellement catalytiques) pour aboutir à des avancées significatives dans le domaine de la bio-économie. L'implantation de bioraffineries basées sur les ressources locales procurera de nouvelles sources d'activités économiques aux zones rurales, en créant ainsi des emplois spécialisés dans ces zones. Le programme de travail s'appuie sur un actif de stature internationale tant dans le domaine scientifique (valorisation catalytique de la biomasse et du biogaz, production de matériaux à partir d'agro-ressources, chimie utilisant des synthons biosourcés) que partenarial (projet Européen de bioraffinerie EuroBioRef).

Une action phare de ce pôle est la plateforme partenariale UPCAT, mise en place par l'UCCS et le LMCPA et dédiée à la production de matériaux catalytiques sur une petite échelle (< 5 kg), l'étude de leur mise en forme et l'évaluation de leurs propriétés physicochimiques et mécaniques. Au sein de cette plateforme, des réacteurs de synthèse de différents volumes sont disponibles, ainsi que des outils variés de mise en forme, afin de couvrir une échelle de taille d'objets de quelques centaines de micromètres jusque plusieurs millimètres (atomiseur de séchage, broyeurs, extrudeuse, granulateur). Leur caractérisation finale s'appuie sur l'ensemble des plateaux de caractérisation des matériaux solides de l'Institut Chevreul et de l'UPHF, ainsi que sur des outils dédiés à la plateforme (test de tenue mécanique, porosimètre, etc.).

Contraintes et risques

Du fait de la spécificité du poste, la personne recrutée sera ponctuellement amenée à porter des charges conséquentes (< 55 kg conformément à la loi). Une condition physique adéquate est donc nécessaire. Les risques chimiques sont limités au maximum grâce au port d'EPI individuels et à la présence d'une extraction d'air, et la personne recrutée sera acteur de la prévention des risques au sein de la plateforme.

Informations complémentaires

Pour l'application, joindre un CV ainsi qu'un court descriptif (1 page) des expériences/compétences acquises en lien avec les compétences recherchées.

On en parle sur Twitter !