En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8109-YANCLE-004 - Post-doc sur l'étude de la stabilisation d'image pour le système d'optique adaptative de 1ère lumière de MICADO-MAORY pour l'ELT (H/F)

Post-doc sur l'étude de la stabilisation d'image pour le système d'optique adaptative de 1ère lumière de MICADO-MAORY pour l'ELT (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8109-YANCLE-004
Lieu de travail : MEUDON
Date de publication : vendredi 7 décembre 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2600 4200 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le sujet de recherche proposé porte sur le système d'optique adaptative (OA) de 1ère lumière, de type single conjugate adaptive optics (SCAO), de MICADO-MAORY pour l'Extremely Large Telescope (ELT) européen. Il vise à définir, modéliser et évaluer les performances des algorithmes pour la correction optique en temps réel de l'effet des vibrations mécaniques induites dans la structure des instruments et du bougé du télescope sous l'effet de la charge du vent. Ces activités porteront en premier lieu sur les modes de tip-tilt, et possiblement sur quelques ordres supérieurs.

En utilisant les outils de simulations numériques de l'équipe et les lois de contrôle développées dans le cadre de cette recherche, il s'agira aussi de travailler à l'établissement du budget d'erreur de la SCAO pour en dériver ses performances.

Activités

La prise au vent de l'immense structure de l'ELT fera osciller et trembler le télescope (windshake) avec une amplitude bien supérieure à la dégradation de la qualité d'image due à la turbulence, et selon un spectre temporel large, modélisé et connu. A cela se rajouteront diverses sources d'excitation telles que les moteurs, ventilateurs, cryo-générateurs, présents autour de l'instrument et qui induiront des vibrations mécaniques dans les structures. L'ensemble aura un effet optique principalement sur les aberrations de basculement tip/tilt, mais peut-être aussi sur d'autres modes. Perçues par le système SCAO, elles en dégraderont ses performances si rien n'est fait pour les compenser.

Des stratégies d'identification et de correction de ces erreurs de tip/tilt ont déjà été mises en œuvre pour la génération actuelle de système d'OA (par exemple filtre de Kalman ou plus généralement méthode LQG). Partant de cet existant, il s'agira d'élaborer une stratégie spécifique à la SCAO de MICADO-MAORY et de développer les algorithmes correspondants tout en respectant un équilibre soumis à trois contraintes : efficacité de la correction, compatibilité avec les aspects numériques temps-réels, et robustesse de la stratégie d'identification des phénomènes à corriger vis à vis des très grandes variété et variabilité potentielles des conditions d'observation. Après la prise en main de notre code de simulation d'OA COMPASS (https://anr-compass.github.io/compass/), il s'agira d'y implémenter ces algorithmes et de les optimiser en en mesurant la performance. Ces travaux nourriront le design du calculateur temps-réel de la SCAO.

Plus globalement, il s'agira de travailler à l'établissement du budget d'erreur global du mode SCAO de MICADO-MAORY, partant des travaux déjà réalisés dans le cadre de la phase de conception préliminaire et en y intégrant les résultats obtenus pour la correction du tip/tilt.

Compétences

- Doctorat en physique, lié aux thématiques de l'optique adaptative ou en théorie du contrôle/automatique
- Simulations d'optique adaptative
- Langage Python
- Une connaissance du langage CUDA serait un plus
- Anglais technique

Contexte de travail

Le LESIA, département de l'Observatoire de Paris et laboratoire du CNRS, est l'un des plus gros laboratoires français de recherche en astrophysique (environ 12% de la discipline). Le laboratoire compte plus de 240 agents dont environ 130 permanents. Le LESIA a pour vocation première :
- la conception et la réalisation d'instrumentation scientifique spatiale et sol ;
- l'exploitation et l'interprétation scientifique des observations des instruments réalisés ;
- le développement de techniques avancées mises en œuvre dans des instruments au sol ainsi que des instruments spatiaux.

Le LESIA est implanté sur le site de Meudon de l'Observatoire de Paris.

La personne recrutée sera intégrée dans l'équipe du projet MICADO pour l'ELT et sera intégrée au sein du pôle Haute Résolution Angulaire en Astrophysique.

Contraintes et risques

Pas concerné

On en parle sur Twitter !