En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8109-SYLDES-019 - Ingénieur de recherche en développement logiciel scientifique (H/F)

Ingénieur de recherche en développement logiciel scientifique (H/F)


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8109-SYLDES-019
Lieu de travail : MEUDON
Date de publication : samedi 22 août 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : selon expérience et diplôme entre 2510,74€ bruts et 3194€ bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La principale mission est de concevoir et développer un prototype de la chaîne de traitement au sol qui sera utilisée en interne par le PLATO Science Management - Working Group (PSM-WG) pour valider le séquencement des différents algorithmes (ci-après nommés applications) et le flot de données. Cette chaîne de traitement devra répondre aux exigences suivantes :
- identifier les données nécessaires à chaque application
- sélectionner et extraire les données utiles à chaque application
- spécifier des cas de tests et les critères de réussite
- archiver les résultats des exécutions ainsi que la version des données et des applications ayant été utilisées

Le flux de données entre les différentes applications est décrit dans un document intitulé « PLATO Architecture and data flows of the stellar L1/L2 processing pipeline ». Ce document est actuellement en constante évolution. Les applications seront développées par tous les partenaires du PLATO PSM-WG, principalement européens.
En lien avec la mission principale, la personne retenue participe à la réception des différentes applications livrées par les partenaires du PLATO PSM-WG.

Activités

Étudier et rédiger une spécification d'interface (en anglais) détaillant le couplage entre une application et la chaîne de traitement ainsi qu'un cahier des charges décrivant l'architecture et les choix techniques envisagés pour le développement d'un prototype de la chaîne de traitement scientifique PLATO.
Développer un prototype de la chaîne de traitement incluant les 5 principaux modules.
Définir et réaliser des jeux de tests unitaires pour chaque application de la chaîne de traitement.
Développer des outils de validation du format des délivrables
Contribuer à la rédaction des documents décrivant de manière détaillée les applications.

Aspects techniques
L'implémentation du prototype devra s'appuyer sur l'infrastructure de développement Apache Airflow.
La chaîne de traitement devra être développée en PYTHON/CYTHON ou C/C++. Les fichiers de paramétrage des applications utiliseront le format YAML. Les codes sources de la chaîne de traitement seront gérés sous GitLab.

Compétences

Programmation en Python >=2.7
Gestionnaire de version GIT
Concevoir une base de données
Anglais : niveau CECRL B2 minimum
Travail en équipe
Une expérience dans la recherche ou proche de l'astrophysique serait un plus.

Contexte de travail

Le LESIA, Laboratoire d'Etudes Spatiales et d'Instrumentation en Astrophysique, est un laboratoire de l'Observatoire de Paris, situé sur le site de Meudon. Le LESIA est spécialisé dans l'instrumentation d'instruments scientifiques pour l'astrophysique spatiale et sol. Ses effectifs permanents sont composés des 70 chercheurs/enseignants chercheurs et de 65 ingénieurs/techniciens/administratifs plus de nombreux personnels non-permanents (thésards, post-docs,CDD).
La personne recrutée sera intégrée au sein de l'équipe projet PLATO.Elle sera hébergée au sein du Service informatique Scientifique.
La mission spatiale PLATO (ESA) qui sera lancée vers 2026 a pour objectif de mesurer le flux de nombreuses étoiles de manière à y détecter d'éventuelles occultations associées au passage de (rares) planètes analogues à la Terre situées dans la zone dite « habitable » et de caractériser les étoiles hôtes grâce à l'étude sismique de celles-ci. Ces deux techniques nécessitent des mesures photométriques de très hautes précisions.
Les courbes de lumière ainsi produites serviront de données d'entrée à une chaîne de traitement scientifique afin de produire les caractéristiques des étoiles observées comme la masse, le rayon, l'âge, les modes d'oscillations, la période de rotation...

On en parle sur Twitter !