En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8103-SOPGUY-002 - Responsable des partenariats et de la valorisation scientifiques "H/F"

Responsable des partenariats et de la valorisation scientifiques "H/F"


Date Limite Candidature : mercredi 5 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR8103-SOPGUY-002
Lieu de travail : PARIS 13
Date de publication : mercredi 14 septembre 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 3 mois
Date d'embauche prévue : 5 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2 660 € et 3 368 €
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 5 à 10 années

Missions

La création de ce GIP répond à la volonté des membres de deux structures précédentes– décrites ci-dessous – de renforcer considérablement la capacité d'analyse prospective et de recherche dans tous les domaines du droit et de la justice.

Le GIP est issu de deux organismes existants :

- L'Institut des hautes études sur la justice (IHEJ) créé en 1991 sous la forme associative dans le cadre d'un fort partenariat avec l'École nationale de la magistrature (ENM). Présidée à tour de rôle par les quatre chef·fes des cours supérieures françaises, l'objet de l'association visait à développer au plan interne comme aux niveaux international et européen, les échanges entre les professionnel·les du droit et de la justice, les chercheur·es et les universitaires afin de promouvoir la réflexion et la recherche sur les normes, la régulation juridique, les missions et le fonctionnement de la justice et de contribuer au développement des valeurs de la justice.

- La Mission de recherche Droit et Justice est un groupement d'intérêt public (GIP) créé à l'initiative conjointe du ministère de la Justice et du CNRS par un arrêté du 11 février 1994. La convention instituant le GIP lui fixe pour objectif général la constitution d'un potentiel de recherche mobilisable sur l'ensemble des questions intéressant la justice et le droit, quel que soit le champ disciplinaire concerné.

Le GIP IERDJ reprend les activités existantes de chaque structure et développe plus particulièrement sa fonction d'analyse prospective, son rayonnement européen et international et l'implication de toutes les composantes de la société dans ses travaux.

Les activités de l'Institut concerneront principalement :
• Le financement de recherches ou de travaux d'analyse plus ciblés, par le recours à la procédure d'appel d'offres ou l'examen de projets spontanés ;
• L'organisation d'une veille exploratoire et prospective sur les recherches, réflexions, pratiques professionnelles et politiques publiques susceptibles d'intéresser le droit et la justice et l'animation d'un réseau d'expert.es et de correspondant.es ;
• L'accueil de professionnel·les et de chercheur·es en résidence en vue de contribuer directement aux travaux du groupement ou de mettre en œuvre certaines de ses activités ;
• La publication, la valorisation et la communication de l'ensemble des travaux de recherches et autres que le groupement aura initiés ou soutenus ;
• Le développement de fonds documentaires originaux, en lien avec les bibliothèques et centres de ressources de ses membres.

Le GIP présidé par les chef·fes des cours supérieures, à tour de rôle, réunit à titre de contributeurs principaux le ministère de la Justice et le CNRS, puis les organisations professionnelles représentant les avocats, les notaires, les commissaires de justice, les juges consulaires, les greffiers des tribunaux de commerce et la justice prud'homale. En outre, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères et d'autres organismes publics sont inclus dans le GIP.

Le futur GIP accueille dès 2022 entre 20 et 25 agents – une montée en charge progressive est prévue sur trois années –, mis à disposition ou salariés. L'organigramme du GIP distingue une équipe de direction, une équipe scientifique (la plus importante en nombre), un pôle chargé de la veille et des ressources, un pôle administratif et financier et un pôle chargé de la valorisation et de la communication.

L'ensemble des informations détaillées sont accessibles sur le site : gip-ierdj.fr.

Activités

Le ou la titulaire du poste assurera au sein du pôle scientifique, sous l'autorité des membres de la direction, et en lien étroit avec les autres personnels chargés des programmes scientifiques, de la valorisation des travaux et de la communication, les missions suivantes.


1. Les partenariats et la valorisation scientifiques

L'Institut a vocation à diffuser très largement les connaissances qu'il soutient ou produit en direction de publics variés comprenant la communauté scientifique, les acteurs de terrain spécialisés, les pouvoirs institutionnels, de même que l'ensemble de la société civile et le « grand public ». Un pôle de communication et de valorisation a été créé pour développer ces activités. Au sein du pôle scientifique, le-la responsable sera chargé.e de :

• Favoriser les interfaces entre l'Institut et les laboratoires et toute structure dédiée à la diffusion des savoirs pour envisager des partenariats de valorisation et d'échanges ;
• Détecter les opportunités scientifiques et conduire les négociations partenariales scientifiques, en lien avec le pôle administratif et financier ;
• Concevoir les évènements de valorisation afférents aux travaux et activités du GIP (séminaires, colloques, etc.) ; la réalisation de ces événements est assurée par le pôle communication et valorisation ;
• Proposer et participer à l'élaboration des différents formats de publication destinés à favoriser la valorisation des activités du GIP ;
• Participer à la définition des axes de valorisation.


2. Le développement de la coopération européenne et internationale et l'animation de réseaux d'experts et de partenaires en France et à l'étranger :

L'Institut a pour mission de favoriser les analyses comparées et les échanges avec les universitaires, les chercheur.es, les acteurs et responsables du monde du droit et de la justice hors les frontières françaises. Ces collaborations peuvent prendre des formes variées et s'appuyer sur des partenariats, programmes ou coopérations multilatérales, financées par l'Union européenne, les organismes onusiens, les fondations étrangères, etc. Dans ce cadre, le-la responsable sera chargé.e de :
• Animer un réseau de partenaires et d'experts français et étrangers consultable et mobilisable sur les thématiques intéressant l'IERDJ et diffuser au sein de ce réseau l'ensemble des informations relatives au GIP, ainsi que ses travaux ;
• Assurer une veille sur les dispositifs européens et internationaux, valoriser les activités de l'Institut auprès de ces structures, identifier les programmes de coopération pertinents et le cas échéant, assurer l'ensemble du processus de soumission et de conduite de projets ;
• Proposer et favoriser des partenariats pérennes avec les acteurs – scientifiques, professionnels, institutionnels ou non gouvernementaux – pertinents pour les activités de l'Institut.

3. Le suivi des conventions de recherche :

Le soutien à la recherche constitue l'une des principales activités du GIP IERDJ. Les projets sont soumis soit dans le cadre d'appels à projet thématiques, soit à l'occasion des deux campagnes d'appels à projet « blancs » diffusées chaque année. Au sein du pôle scientifique, l'équipe de suivi scientifique réunit des personnels titulaires d'un doctorat qui accompagnent les chercheur.es au cours de leurs travaux. Dans ce contexte, il ou elle pourra être chargé·e de :
• Suivre le déroulement des différentes étapes de la recherche et la bonne exécution de la convention ;
• Procéder à l'évaluation des notes méthodologiques, rapports intermédiaires et finaux et rédiger les rapports d'évaluation destinés aux chercheur·es ;
• Assurer le lien avec les équipes de recherches pendant toute la durée de la convention et des activités de valorisation ;
• Organiser les comités de pilotage des recherches, composés de scientifiques spécialistes de la thématique de la recherche et de représentants institutionnels et de praticiens, chargés de contribuer au suivi, à l'évaluation et à la valorisation des travaux de recherche aux côtés du GIP.

En outre, l'intéressé.e sera amené.e à participer aux activités communes du groupement concernant les aspects scientifiques :

• Mettre à jour les outils de suivi (« catalogue » des recherches achevées et en cours, présentation des différents travaux du GIP et des programmes et activités en cours) ;
• Contribuer à la conception des rapports d'activité annuels et autres publications institutionnelles ;
• Participer aux réunions d'équipes et de coordination entre les programmes ;
• S'investir aux côtés de la direction du GIP dans le recrutement, le pilotage et l'évaluation des effectifs (chargé.es de mission ou stagiaires) rattachés au programme ;

Compétences

Profil souhaité :
• Expérience professionnelle minimale de huit à douze ans. Être titulaire d'un doctorat en sciences humaines et sociales pour pouvoir exercer les activités de suivi scientifique des recherches soutenues par le GIP.
• Un goût prononcé pour l'activité de valorisation, la recherche pro-active de partenariats, l'envie de développer des relations internationales solides et fructueuses.
• Une expérience dans l'organisation d'évènements ou dans le travail éditorial ou la communication répondrait parfaitement aux besoins du GIP en matière de valorisation de ses productions.
• Connaissance des institutions de la justice, connaissance des milieux professionnels intéressant le droit et de la justice.
• Compétences organisationnelles et de gestion.

Qualités attendues :
• Anglais indispensable ; une autre langue constitue un atout.
• Qualités rédactionnelles.
• Qualités relationnelles d'écoute, de soutien aux équipes de recherche, de rigueur et d'exigence bienveillante, de prise en considération des attentes des membres du GIP.
• Goût pour l'initiative et la conduite de projets. Sens de l'organisation irréprochable.
• Intérêt et appétence pour le travail en équipe.
• Bonne maîtrise des outils bureautiques usuels (Pack Office) et des outils spécifiques de veille scientifique, de recherche bibliographique et de gestion de projet.

Contexte de travail

Groupement d'intérêt public
Institut des études et de la recherche sur le droit et la justice
(Issu de la fusion de l'IHEJ et du GIP MRDJ)

Localisation : 47bis, rue des Vinaigriers, 75010 PARIS.

On en parle sur Twitter !